Marbrume



Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 De la place de la femme, des lois et des peines.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AlyssInvité


MessageSujet: De la place de la femme, des lois et des peines.   Ven 4 Mar 2016 - 17:52
Bonjour!

Alors je suis tombée sur le forum... Et j'ai vu le système et j'ai kiffé. J'aimerai donc créer un personnage, mais j'aurais besoin de quelques renseignements (je vais peut-être aller un peu loin dans mes questions, dites le moi si c'est le cas).

Le premier bloc concerne... La place de la femme. J'ai bien lu, c'est peu ou prou comme au moyen âge. Mais c'est à dire? Est-ce que les femmes ont droit au pantalon? Dans un procès entre un homme et une femme, qui gagne? Comment sont considérées les prostituées? Est-ce qu'être une faiseuse d'ange (une avorteuse) est illégal? Ou vendre des herbes permettant de limiter la fécondité? D'ailleurs est-ce que les conditions de vies sont similaires (très forte mortalité infantile)? Il existe des prêtresse (donc des femmes, qui connaissent les soucis de femmes, et peuvent en "parler", contrairement à notre société à forte dominance patriarcale) du coup, je ne sais pas s'il y a une différence...

Egalement j'aimerai savoir, les lois sont plus dure, ai-je cru comprendre, mais avant d'être pendu ou banni, a-t-on droit à un procès? Est-ce que les peines les plus légère (vol, mendicité, coller une gifle à un soldat...) restent appliquées?

Enfin, de manière personnelle, j'aimerai jouer un personnage avec une famille nombreuse. Puis-je placer les PNJs de la dite famille un peu partout (tout en les gardant au plus bas rang, c'est juste que plus y a de bouches à nourrir, plus il faut multiplier les sources de revenus...

Ah et est-ce que le poste d'herboriste de la guilde des voleurs est encore libre, et avec qui négocier le poste (oui, je voudrai le vendredi de congé, et puis accessoirement l'anonymat relatif... Bien sur je suis prête à renoncer à mon treizième mois... XD)

Voilà, j'ai tout dit, je continue d'avancer ma fiche (et le dénichage d'une chouette image), en attendant vos réponse! Merci!
Revenir en haut Aller en bas
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: De la place de la femme, des lois et des peines.   Ven 4 Mar 2016 - 18:03
Bonsoir à toi,

Tu as de la chance, un tout nouveau topic qui précise le contexte est arrivé pas plus tard que tout à l'heure :
http://marbrume.forumrpg.org/t820-coutumes-et-culture-de-marbrume

Certaines de tes questions y trouvent réponse parmi elles.

La place de la femme est la même que celle au Moyen Age. La femme doit respect à l'homme, et une femme mariée se doit de tenir sa maison, éduquer ses enfants, être fidèle, et tout le toutim.
La seule différence notable sur Marbrume, c'est que depuis le Fléau, elles ont désormais droit de prendre les armes pour devenir miliciennes, pour remplir les effectifs manquants. Néanmoins les femmes de ce type sont plus ou moins méprisées par la société, pour l'instant, car un tel changement de moeurs mettra plusieurs années avant d'être accepté par la majorité.

Les femmes n'ont pas droit au pantalon, techniquement, mais exception, encore une fois, de celles qui se sont engagées dans la milice ou tout autre corps de métier qui nécessite le maniement des armes.
Dans un procès entre un homme et une femme, là pour le coup, le statut de la femme ne lui apporte pas de malus, cela dépend sincèrement de la situation et du sujet du procès. Une femme n'est pas non plus traitée comme une traînée, elle reste très respectée pour son rôle de mère, d'épouse, etc.

L'avortement est illégal, oui, mais l'on peut toujours trouver des herboristes qui peuvent fournir des herbes discrètement, ou t'avorter "manuellement", si la femme a le courage de risquer sa vie. C'est illégal mais ça reste mine de rien assez courant, même si c'est fait caché.

Conditions de vie similaires au Moyen Age oui, donc haute mortalité infantile. Et on parle même pas du contexte actuel de famine avec les fangeux ^^

Tu peux tout à fait créer une perso avec une famille nombreuse que tu feras intervenir dans tes rps, aucun souci pour cela, vraiment !

Pour la guilde des voleurs il faut demander au concerné, le créateur de la guilde dont le nom apparait à la fin de la description de ladite guilde : Bôdan Mercuro.

En espérant n'avoir rien oublié !

Aigrefin a écrit:
- Quelle est la position de la femme dans votre univers?

Dans l'idée, elle est semblable à celle de la femme au Moyen Age, dans une Europe occidentale. Toutefois, afin d'agrémenter un peu le jeu des personnages féminins, il leur est possible de tenir boutique, d'être prêtresse, et également de rejoindre les rangs de la milice, mais seulement aux grades inférieurs lors de la conception du personnage. Ce qui ne signifie pas qu'elles sachent se battre (et cela vaut aussi pour les miliciens de bas-étages et les conscrits). Par la suite, elles seront amenées à, possiblement, évoluer.


Concernant les gifles envers les miliciens, être prise sur le fait pour vol ou autre, cela dépend du milicien sur lequel tu tombes j'imagine =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlyssInvité


MessageSujet: Re: De la place de la femme, des lois et des peines.   Ven 4 Mar 2016 - 19:05
J'avais lu l'encart des questions en vracs, mais pas celui sur les coutumes, qui réponds à bien d'autres questions... Reste juste à savoir à quel peine peut être condamnée une faiseuse d'ange qui est découverte? Pareil qu'un meurtre? Aggravé parce que oui mais c'est un gosse, ou vu la mortalité (et probablement aussi celle des mères), OSEF que ce soit un bébé?

Également, quelle est l'espérance de vie? Juste histoire de savoir si, célibataire à 22 piges, c'est déjà anormal ou si on laisse un peu de temps?

PS: merci pour cette réponse très rapide!
Revenir en haut Aller en bas
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: De la place de la femme, des lois et des peines.   Ven 4 Mar 2016 - 19:14
Une avorteuse, si elle est découverte, je pense qu'on peut taper directement dans la peine de mort ou le bannissement.
Après, il peut y avoir certaines circonstances atténuantes. L'avortement est illégal mais ça reste assez ancré dans les moeurs pour beaucoup de femmes de tenter le diable en cachette... Mais dans les faits je pense que les avorteuses seraient considérées comme des sorcières impies par les représentants de la Trinité.

Sinon, tu peux faire une célibataire qui a 22 ans, aucun souci pour cela. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: De la place de la femme, des lois et des peines.   
Revenir en haut Aller en bas
 
De la place de la femme, des lois et des peines.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Difficultés de couple pendant la grossesse
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge
» une phrase clé pour remettre les gens en place!! mais quelle phrase??
» La Femme Beauty (marque anglaise)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Panneau des requêtes :: Questions & Suggestions (ouvert aux invités)-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: