Marbrume



Partagez | 
 

 Thaïdor, dit le Marin sans mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Taïdor FondocéanCoutilieravatar


MessageSujet: Thaïdor, dit le Marin sans mer   Lun 8 Fév 2016 - 20:15




Taïdor Fondocéan




Identité



Nom : Fondocéan
Prénom : Taïdor
Âge : 26 ans
Sexe : Mâle
Rang : Coutilier affilié à la sécurité interne de la ville.
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : (voir topic Système Rp & Xp) 2 ATT, 1 HAB, 1 TIR
Compétences et objets choisis : (voir topic Système Rp & Xp)
=> Esquive, Alphabétisation, Séduction, Navigation maritime
=> Épée courte, Poignard, Capuchon en cuir, Chemise de maille et un Médaillon en argent qui devrait appartenir à sa mère.


Physique



Il pleut dehors, bientôt, la tempête sera là. Mais à l'intérieure de la taverne, l'ambiance est presque festive. Enfin, pas pour tout le monde. Seulement pour ceux qui n'ont pas perdu de compagnon sur les remparts. Mais il n'y a que quelques miliciens, le reste des hommes présent sont des marins ou des marchands.

Mais alors que tous sont hagard, ivre ou à peine éméché, un autre ouvre la porte de la taverne et y rentre. Il est trempé, sa capuche de cuir de marin l'a protégé des gouttes de pluie, mais cela n'empêche qu'une flaque se forme à ses pieds et qu'il trempe quand même le parquet avec ses bottes, de cuir, elles aussi. Il retire son capuchon pour montrer aux convives qui il est, et à quoi il ressemble. Les hommes le reconnaissant le salut d'un joyeux "Salut cap'taine Taïdor, comment tu vas gamin?" Mais le capitaine n'ai pas d'humeur à bavarder. Il salut rapidement chacun de ses camarades, agitant sa chevelure blanche, regardant ses amis navigateur avec des yeux rouge, mais sombre. Ils ont perdu leur joie de vivre, comme leur propriétaire. En ce soir de pluie tempétueuse, la peau pâle du marin semble encore plus pâle qu'à son habitude. Le navigateur albinos, marche d'un pas souple et assuré, quoi que légèrement moue en cette fin de soirée. Il est grand, plus grand que la plupart des hommes présent dans la taverne. Sa cape noire de matin est trempée et goutte sur le chemin de la porte vers le bar où le maître de la maison l'attend, un verre déjà propre à la main. Le capitaine s'assoit, son air juvénile lui donne l'air joueur et jovial, pourtant, on pourrait presque distinguer des cernes de fatigue sur son beau visage. Ses bras musclés saillent sous son manteau de cuir épée et toujours aussi trempé. Il laisse apparaître sous son habit quelques armes: une épée courte hérité de son père, et un poignard d'assez bonne facture, preuve de sa bonne qualité de vie.

"Je te sers quoi, garçon?" lance le tavernier.
Taïdor le regarde avec un air sombre.
"Bah, va pour une verre de la boisson la plus forte que tu as, comme d'hab'."


Personnalité



"Alors, gamin. Qu'est-ce qui t'amène dans ma taverne?" lance le maître de la maison en lui servant son malt de mauvaise qualité.

"Bah... Imagine un peu que ton milieu soit la mer, l'océan, les vagues, le vent et les tempêtes! Imagine que tu y sois aussi bien que lorsque tu couche avec une belle femme, une très très belle femme! Et bonne aussi!" commence-t-il en buvant une première gorgée de son verre. "Une femme que tu prends presque pour une déesse! Et presque tous les jours aussi. Imagine ensuite... Qu'on te retire ce bien-être du jour au lendemain! Qu'on te retire ton bateau, tes vagues, tes matelots, l'air que tu respire! Merda! Figlio di puttana!" lance le dit marin en frappant le bois du bar du plat de son récipient, vide. "Scuzi signore... On va dire qu'on m'a retiré mon gagne pain. M'voyez? Et pis les hommes du Duc, là, ils y ont mis la dose pour me persuader. Voilà donc que j'dois aller me faire recruter dans la milice. Bah! Imagine un peu un marin sur les remparts en train de guetter ces pezzo di merda de Fangeux. Imagine la frustration du bonhomme, toi! Je m'y retrouve à boire dans une taverne, tellement qu'j'en ai gros sur la patate!" ajoute-t-il en réclamant un autre verre. "D'habitude j'suis courageux, mais là... Mon rafiot est cloué au port pour belle lurette. Je sais même pas si j'le reverrais de mon vivant. T'imagine ça, toi? Vivre sans ta taverne?! Cazzo! T'aurais une solution pour remonter le moral d'un pauvre capitaine de bateau sans bateau?" finit-il par soupirer tout en buvant le deuxième verre de malt.

"Bah! T'en fais pas, gamin! Va te faire une de mes minettes, va. Comme tu sais si bien le faire, Don Juan. Tu me payera plus tard. Au moins, l'une d'elle saura te faire chavirer. Au pire, t'as qu'à toute les prendre, et je te fais un prix." lance le tavernier avec un ton amusé, sans toutefois remarquer l'air triste et sombre du marin albinos.
Celui-ci réclame un dernier verre de cette purge, avant de l'avaler d'une traite et de se diriger vers sa chambre habituelle. "Aller,je dis jamais non à une belle fille pour la nuit. Mais je serais raisonnable, j't'en prends qu'une seule. Amène moi... La blonde, là... Bergi... Bertha..."

"Bergamote. Je te l'envoie, promis, gamin." lance le tavernier, toujours avec le sourire aux lèvres.


Histoire



Sa chambre était sombre, même avec les deux ou trois bougies allumée sur les tables de nuit et le bureau qui faisaient les seuls meubles de la pièce, en dehors du lit à deux place. Taïdor attendait donc là, assit sur le rebord du lit, attendant fatidiquement la venu de sa compagnie du soir. La belle Bergamote... Une femme aux cheveux d'or, et aux yeux de saphir. Ah, quel homme savait voir la beauté de la gente féminine en dehors d'un marin? Un homme qui combattait le sexe féminin à chacun de ses retours à terre. Mais quel était l'intérêt de combattre le beau monde, si l'on ne pouvait plus naviguer en contre partie? Ah, l'air morose du jeune homme n'allait pas beaucoup aider la demoiselle qui frappa discrètement à la porte.

"Entre..." tonna la voix de soprano du jeune Taïdor

La belle Bergamote rentra donc dans la chambre du marin. Celui-ci la regarda et la gratifia d'un sourire. La jeune femme était encore en robe de serveuse, évidemment, vue qu'elle ne devait pas avoir fini sa journée, ou à peine. La jeune femme s'approcha docilement, mais gracieusement. Elle s'assit à côté de son amant, et le regarda profondément.

"Tes yeux rouge sont plus intense normalement, lorsque tu rentre d'une escapade marine, mon cher. Que ce passe-t-il mon ami?" dit-elle d'un ton des plus calme et des plus doux.

C'est pour cela que Taïdor appréciait cette femme: elle savait voir à travers les boucliers des hommes, à travers le insensibilité feinte. Et puis, Bergamote était la seul femme qui résistait à ses avances de Don Juan. Cela amusait tout particulièrement le jeune capitaine qui adorait, plus que naviguer, séduire les femmes. Surtout les belles femmes, bien sûr.

"Oh, Belladona..." dit-il avec son bel accent étranger. "Si tu savais ce qu'on m'a fait. Ils m'on retiré mon navire! Ma raison de vivre... Ils m'on demandé de le laisser au port pour une durée indéterminé..."

La jeune dame le regarda tristement. Elle savait plus que ses sœurs que le beau marin préférait son navire à épouser une femme. Enfin, tant qu'il ne trouvait pas la seule qui le ferait aimer la terre plus que la mer. Et encore, même là, il serait capable de l'emmener sur son navire et de la prendre malgré les remous. Mais cette femme n'avait pas encore été découverte par le bellâtre, et Bergamote espérait encore se le garder un petit moment. De toute manière, personne ne voyait une femme tel que Bergamote ou ses sœurs, dompter le Don Juan qu'était le capitaine Taïdor, le plus jeune capitaine du port. Le marin qui avait su dompter la mer avec son navire, le fantastique Hydre! Le navire le plus rapide à ce jour. Le navire de son père, et des Fondocéan depuis dix générations. C'était la possession la plus précieuse du jeune homme, avec son épée et son médaillon en argent qu'il avait toujours dans une de ses poches ou au cou. Il avait toujours navigué aux côtés de son père, grand commerçant et navigateur. Celui-ci même qui lui avait appris à lire, écrire, compter, et naviguer. Jusqu'à ce grave accident, deux ans auparavant. Le père était tombé par dessus bord, durant l'une des pire tempête du siècle. Et personne n'avait pu le retrouver. Le capitaine de l'Hydre était mort en mer, comme tous ses aïeux. Et le fils avait reprit le flambeau, il était l'un des plus jeune capitaine de navire. Voilà pourquoi tous les marins du port le nommaient "Gamin". Il tiendrait donc la barre de son rafiot, et ce jusqu'à ce qu'il ne puisse plus naviguer. Jusqu'à la mort donc, car aucun marin ne pouvaient mourir de vieillesse. Oh que non! Enfermer un marin sur terre, c'était comme l'émasculer! C'était même pire.
La belle Bergamote aux cheveux d'or saisit donc la main du beau marin pâle, et le regarda profondément, comme pour le rassurer.

"Mon pauvre poisson clown..." chuchota la petite serveuse en caressant la main du bel homme, tout en prononçant plusieurs fois le petit sobriquet affectueux dont elle l'avait toujours affublé. "Je suis sûr que tu le retrouvera vite ton navire. Est-ce à cause de ce Fléau? Tu sais, les monstres qui traînent parfois dans la ville, et dont on nous interdit de sortir... On te l'a dit?"

Le jeune homme acquiesça. Oh, pour les Fangeux, il savait. Il hésita pourtant un moment à expliquer toute l'histoire à la petite blonde qui appréciait tant. Il lui caressa les cheveux lumineux aux rayons des flammes des chandelles de la chambre. Et l'embrassa délicatement sur les lèvres, la jeune femme ne recula pas, sachant pertinemment qu'elle ne risquait rien. Le baiser ne dura pas longtemps. Mais Bergamote s'était quand même légèrement empourprée. Le bellâtre ne l'avait jamais embrassé ainsi, il devait véritablement être attristé par la perte de son navire.

"C'est bien à cause de ce Fléau, Signora... Il ne veulent pas que cela se propage si certains marins son contaminés, encore moins qu'ils emportent des Fangeux dans leur cale, et qu'ils les ramènent à l'intérieur de Marbrume. Cela créerait la panique! Je resterais donc à terre un certain temps... Belladona. Mais ce n'est pas le pire." continua le bellâtre. Il respira un coup avant d'achever: "Ils m'ont proposé de m'engager dans la milice. Ils m'ont même dit que je pourrais avoir un grade important, dû fait que j'ai déjà commandé des hommes et que j'ai des connaissances grâce à ma capacité de navigation en haute mer. Mais... Signora, je ne sais que choisir, je ne sais si c'est une bonne idée."

Bergamote ne regarda tendrement, et lui caressa le visage tel un enfant. Bien évidemment, ce regard d'enfant, de petit garçonnet, il le réservait à chacune des filles qu'il avait pour la nuit. Mais c'était à cause de ce regard là que plusieurs de ses amies et de ses sœurs étaient tombées amoureuses. Certaines étaient tombées enceintes, d'autres avaient subit le fabuleux chagrin d'amour à cause de cet homme. Et Bergamote était l'une des seules qui lui résistaient encore. Tout en offrant tout de même les services pour lesquels il la payait. Mais pour combien de temps encore la belle blonde aux cheveux d'or allait-elle encore résister? Le jeune homme se le demandait, et c'était aussi pour cela qu'il la préférait... Pour jouer avec elle, dans tous les sens du terme.

"Oh, petit poisson clown. Je pense que tu devrais t'engager dans la milice. Tu gagnerais de l'argent. Alors que si tu attends que ton navire soit à ta disposition, tu seras déjà vieux! Eh pis, tu sais très bien que tu combattrais pour protéger des vies." lança la serveuse qui se penchait vers lui pour l'embrasser doucement.

Elle avait prononcé ces mots, alors qu'elle savait pertinemment que le jeune homme était assez égoïste pour ne penser qu'à lui en certaines occasions. Mais elle savait aussi qu'il avait le sens de la camaraderie et de l'honneur... Malgré que ce soit un marin. Bergamote s'éloigna doucement pour briser le baiser, et fixa le jeune homme qui la dévisageait intensément. Elle savait ce que ce regard signifiait, mais elle ne se refuserait pas à lui, de toute manière.
Taïdor attrapa la jeune femme par les épaules avant de l'allonger sur la couche. Il s'installa au dessus d'elle avant de l'embrasser de nouveau et de caresser sa chevelure, tout en baladant son autre main sur la poitrine généreuse de la serveuse. Il s'arrêta un instant pour lui souffler à l'oreille:

"C'est fou comme tu sais m'éclairer l'esprit, Bergamote. Je vais m'engager dans la milice, et la prochaine fois qu'on se verra, je t'offrirais un beau bijou. Qu'en dis-tu?"

Mais la jeune femme préféra ne pas se prononcer, sachant pertinemment qu'elle lui faisait miroiter de belles palabres. Elle afficha tout de même un franc sourire, avant de l'attirer à elle. Voilà aussi une autre chose que Taïdor, le beau jeune homme et le plus jeune capitaine du port aimait chez les femmes, c'était que c'était presque toujours elles qui commandaient au lit... Presque... Car il avait un petit faible pour les pucelles intimidées pas la sauvagerie du marin.
Mais c'était bien la seule chose au monde qu'il adorait en dehors de la mer. Oh oui, c'était bien la seule chose désormais qu'il pouvait adorer. Il savait que le reste de sa vie, il allait probablement le passer à terre, au près de ces paysans de miliciens, ne sachant pas mettre un pieds devant l'autre comme de vrais hommes. Mais bon... cela il le ferait, avec le sourire charmeur que Taïdor affichait toujours... Mais surtout aux femmes. Les femmes qui seraient désormais le seul plaisir qu'il trouverait dans cette misérable vie sans mer et sans océan... Et alors qu'il fignolait les préparatifs pour hisser haut le mat de misaine, et enfourcher sa belle, une petite larme roula sur sa joue. Il savait qu'une partie de lui partait avec cette dernière nuit au près de la jeune serveuse, Bergamote.


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Evidemment!
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Déjà posé la question, il faudra voir la prez de Kira de Haldonores ^^
Vos premières impressions ? Pareil qu'au dessus
Des questions ou des suggestions ? Toujours pas



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Taïdor Fondocéan le Mer 10 Fév 2016 - 14:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taïdor FondocéanCoutilieravatar


MessageSujet: Re: Thaïdor, dit le Marin sans mer   Mar 9 Fév 2016 - 14:28
Voilà, la présentation est fini. Y a-t-il des modifications à faire? Ou est-ce que ça passe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yseult de TraquemontChâtelaineavatar


MessageSujet: Re: Thaïdor, dit le Marin sans mer   Mar 9 Fév 2016 - 21:58
Coucou et bienven-... ah bah non, tu connais déjà la maison.

Quelques fautes qui traînent ici ou là dans la fiche, néanmoins j'aime beaucoup le personnage. Il est tout en nuances, égoïste mais valeureux d'une certaine façon, avec des faux-semblants charmeurs d'amoureux transi alors que son cœur est (semble-t-il) déjà pris par la mer. Y a du relief, c'est sympa' à lire.

Avant la validation il y a toutefois une chose qui m'interroge. Le personnage est un étranger et certes, on préfère ne pas trop en découvrir sur les contrées étrangères ; mais tu as choisi la compétence Alphabétisation et j'aimerais une petite justification RP quant à ça.

À noter également que tu choisis la compétence Acrobatie de combat qui te donnera un bonus aux esquives, mais sache que sans justement la compétence Esquive, ces actions se font sous Hab/2. Concrètement la compétence Acrobatie de combat est un bonus qui s'accorde parfaitement à la compétence Esquive, et autant tu peux posséder la seconde sans trop te soucier de la première, autant si tu as la première il vaut mieux et de loin posséder également la seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taïdor FondocéanCoutilieravatar


MessageSujet: Re: Thaïdor, dit le Marin sans mer   Mar 9 Fév 2016 - 23:20
J'ai édité!
J'ai expliqué pour l’alphabétisation (c'est précisé dans l'histoire, c'est son père qui lui a appris).
Pour Acrobatie de combat, j'ai changé en Esquive, je rajouterais l'autre plus tard.
Et pour les fautes, je vais essayer de les corriger. J'avoue avoir fait prez tard dans la soirée, je devais être un pas fatiguée ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yseult de TraquemontChâtelaineavatar


MessageSujet: Re: Thaïdor, dit le Marin sans mer   Mar 9 Fév 2016 - 23:34
Tout est bon ! Garde cependant à l'esprit que si Taïdor a un accent étranger, c'est un accent étranger à Marbrume entendu comme régional (type accent du Sud en Bretagne) et pas étranger au royaume.

Je te mets ta couleur et ton rang, quant à ta fiche elle se trouve ici : http://marbrume.forumrpg.org/t719-taidor-fondocean-carriere-du-coutilier#9453

Bon RP avec ce nouveau personnage ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taïdor FondocéanCoutilieravatar


MessageSujet: Re: Thaïdor, dit le Marin sans mer   Mar 9 Fév 2016 - 23:36
Je te remercie beaucoup ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Thaïdor, dit le Marin sans mer   
Revenir en haut Aller en bas
 
Thaïdor, dit le Marin sans mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'étais Marin...Tu seras Marin mon fils ...suite et fin
» Sous-marin DORIS disparu 8/5/1940
» Creme solaire sans paraben ni parfum?
» Nouveau Mustela sans paraben
» [Divers - Les classiques] LE CROISEUR SOUS-MARIN SURCOUF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: