Marbrume



Partagez | 
 

 Jack "L'écourteur" (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jack "l'écourteur"Bourreauavatar


MessageSujet: Jack "L'écourteur" (Terminé)   Dim 10 Jan 2016 - 22:17




Jack "L'écourteur"




Identité



Prénom : Jack « L'écourteur »
Âge : 21 ans
Sexe : Féminin
Rang : Bourreau de Marbrume
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Carrière d'artisan, +2 FOR, +2 END
Compétences et objets choisis : Arme de Prédiléction (Hache à deux mains),Travail du Métal,Torture,Force Accrue. Hache à deux mains.


Introduction



Au premier coup d’oeil, Jack peut paraître banale encapuchonnée sous son long manteau noir, tel un voyageur quelconque. Malgré ces temps troublant certaines personne continue toujours de vivre à l’extérieur des murs, marchandant de rares ressources entre marbrume et les quelques villages persistants alentours.
Puis l'on remarque la hache accrochée dans son dos, seuls les nobles ou l'armée ont le droit d'afficher leur armes à la vue de tous au sein de la cité.
Puis vient ensuite un âne transportant tout un tas d'instruments reconnaissable entre milles, allant de la fourche de l'hérétique à la cisaille crocodile en passant par tout un tas d'ustensile comme l'arroseur de plomb.

******************************

« Le bourreau de marbrume est à l'intérieur des murs ! »

La nouvelle se répand à une vitesse affolante, les rues se divise en deux ouvrant le passage au mystérieux personnage qui grimpe inexorablement vers les quartiers de la milice ou se trouve la place aux pendus.
Un vent frais, marqué des dernières gerbes de l'hiver souffle sur la ville.
La place est presque vide, les exécutions sommaires n'attirant que quelques badeau intéressé ou simplement lassé de ne trouver une bonne offre au prés des crieurs.
La potence se tient quand à elle toujours au centre, sa corde se balançant inlassablement de droite à gauche.

Il me faudra penser à emporter une corde neuve le jour ou je devrais l'utiliser.

Attachant l'âne au pied de l’échafaud, je me tourna vers le nord en m'étirant, prenant soin de ne pas faire tomber ma capuche.
Mes commanditaires n'allaient pas tarder, me pressant un peu j'ouvre un des sacs sur la croupe de mon âne et en sors le billot. Il est si lourd qu'il manque de me glisser des doigts mais je le réceptionne une fois à hauteur de mes hanches, changeant mes appuis afin de ne pas me blesser.
Autour de moi se forme un cercle d'une dizaine de mètres, personnes n'osent faire un pas de plus de peur d'être touché d'une punition divine ou quoi que ce soit y ressemblant.
Le billot prend finalement sa place sur l'échafaud au pied de la potence, pile au moment ou un prêtre suivi d'un membre de la cour à qui on avait du déléguer la responsabilité d'assister à l’exécution . Derrière eux quatre gardes escortaient un homme, de stature forte, mal rasé et couvert de cicatrices. Certaines dues au fangeux, d'autres probablement à des bagarres.
Le noble prononça quelque mot puis pris place un peu plus loin sans même accorder un regard à l'échafaud, tandis que le prêtre proposa une dernière prière au condamné.
Celui-ci l'écourta le poussant d'un dernier élan de violence, les gardes le corrigèrent d'un coup de hampe de leur lance puis l’escortèrent en haut de l'échafaud ou il le firent basculer, positionnant sa tête sur le billot. L'un des gardes resta derrière tandis que les autres descendirent et se postèrent au pied des marches.
Les gens se turent, après une minute de silence, je m'approcha et positionna un seau devant le billot, examinant le cou de l'homme agenouillé je lui arrache le col à l'aide de mon couteau puis empoigna ma hache.
Pris d'un frisson l'homme tourna la tête cherchant un regard sous ma capuche, ce qu'il y trouva provoqua un dernier hoquet de surprise de sa part avant que ma hache ne tombe sur lui.
Tranchant sa tête d'un coup sec et précis, geste acquis par des années de pratiques et d’expérience,abreuvant de nouveau d'un sang impur le centre de la place qui s'en délecta aspirant rapidement celui-ci dans un trou sous l'échafaud.
Je souris, la tête toujours tournée dans le seau esquissait encore ce « Oh » de quand ils avait découvert le secret que je cachais.
Après tout ce n'est pas tout les jours que l'on se faisait exécuter par une femme...



Personnalité



Réservée, Jack se languit de la solitude de sa demeure, vaquant des taches ménagères, à l'entretien de son attirail et de sa hache.
Rien ne lui importe plus que sa hache et son âne (Mirabelle), les autres peuvent bien mourir (et c'est ce qu'ils font) qu'une larme ne coulerait pas sur son minois.

Peu de personne osent lui adresser la parole, à part quelques malheureux égarés tombant sur sa chaumière, d’où il déguerpissent soit de peur des machines entreposée dans la grange, soit des bruits étranges, et autres raclement émanant du moulin.
Quoi qu'il en soit personne n'as jamais atteint la porte de la chaumière sans prendre ses jambes à son cou.

Têtue lorsqu'une idée ou une envie lui monte à la tête, rien ne peut l'en arrêter pas même un fangeux, elle montre néanmoins du respect pour la hiérarchie, essayant tant bien que mal de ne pas s'attirer de problème.

Histoire



Tout commence avec Grog « l’écarlate », le prédécesseur de Jack.
Un homme rustre et simple, prêt à tout pour qu'on le laisse boire et dormir en paix. Grog est issue d'un inceste, son père ayant couché avec sa propre mère après la mort du mari de celle ci, lui ayant ainsi donné naissance.
Détestant les femmes au plus haut point, il n'envisagea jamais l'idée de procréer ce qui le mena à cette décision, prise dans un de ses très rare moment de sobriété).

*****************


C'était la saison des pluies, violentes et imprévisibles.
Grog décrochait le cadavre qui se balançait sur la potence quand le temps vira à l'orage.
La place s'était vidé rapidement et seuls les gardes affluant vers les murs venaient briser la monotonie lancinante de la pluie.
Il devait se débarrasser du cadavre au plus vite pour éviter la propagation d'une quelconque épidémie mortelle au sein des murs.
Grognant d'avance pour l'effort qu'il devrait fournir, il tira le cadavre vers sa charrette déjà attachée à l'âne. Il devrait faire un détour par le goulot.

Le goulot, ce lieu malsain où personne n'osait aller.
Même là-bas les gens avaient peur du bourreau, et tout le monde l'évitait ce qui ne le dérangeait pas,il aimait çà.
Le corps sans vie dans la charrette était pris de soubresaut, et Grog n'avait pas très envie de savoir si cela était dû à quelques réactions post-mortuaire.
Il atteignit le rempart et grimpa les grandes marches qui l'amèneraient vers ses hauteurs, tirant derrière lui le macabé tremblotant.
Arriver en haut, il se pressa de jeter ni une ni deux le corps par dessus bord, Mais celui-ci s'accrocha, lui lacérant le bras avant de perdre prise et de tomber avec un bruit sec de l'autre coté des murs de la cité.
Le bras lacéré ruisselant de sang et de crasse, Grog redescendit les marches.
Hors de question de rentrer à la chaumière par ce temps, il abrita l'âne et la charrette et se mit en quête d'un médecin ou de quiconque pourrait panser et bander sa blessure.
A la taverne on lui désigna sans un mot une bâtisse en bois branlante au fond d'une ruelle sombre de l'autre coté de la rue.
Celle-ci ne tenait que par une quelconque miséricorde, menaçant de lâcher à chaque seconde.
La porte grinça et racla le sol quand il entra.
Une jeune femme était à genoux sur le sol auprès de quelques enfants comateux, de l'autre coté de la salle 4 petits garçons dormaient, grignotaient du pain ou jouaient à un jeu constitué de brindilles et de détritus trouvé çà et là.
Un autre se tenait adossé au mur du fond, solitaire il ne bougeait pas et ne se dépensait pas sans raison valable.
La femme le regardait mais il n'y prêta pas attention.
Au lieu de se dirigé vers elle, il marcha jusqu'au fond et se tint devant le gamin qui leva les yeux vers lui.
Lui montrant son bras, il sortit de son autre main une des trois pièces d'or obtenu pour son dernier contrat.
Les yeux de l'enfant se teintèrent d'une lueur d’intérêt.
Grog lui montra à nouveau son bras, et celui-ci se leva prestement.
Déchirant un bout de ses maigres vêtement il lui nettoya la plaie, frottant avec force sans prêter attention aux quelques grognements du grand gaillard.
Puis,il attrapa un linge sale dans le seau à coté de la femme et s'en servit pour lui faire un bandage.
L'homme sourit et rangea la pièce dans sa poche, le gamin lui lança un regard noir.
Alors Grog fit quelque-chose qui choqua celui-ci, il attrapa le jeunot et le pris sur l'épaule.
Les autres regardèrent la scène quelques secondes puis retournèrent à leurs occupations.
Ainsi Grog et le gamin, prirent de nouveau la porte.
Dehors le ciel s'éclaircit, ils allaient enfin pouvoir rentrer et débuter l'apprentissage du jeunot.


Ainsi le gamin fut renommé Jack, et apprit du haut de ses neufs ans le métier de bourreau.
A ses douze ans vinrent ses premières saignées, et le début de quelques complications.
Elle cacha son véritable sexe à son maître, usant de linge usés quelles découpaient pour absorbé le sang et les brûlaient à l'insu de celui-ci.
Elle se fabriqua même un harnais quand ses seins se mirent à se développer, l'améliorant au fur et à mesure de sa morphologie grandissante.
Effectuant sa première exécution (publique) à ses quatorze ans, elle prit rapidement part à toutes les autres, tantôt aidant l'homme lors de la mise en place des instruments, tantôt brandissant les têtes coupées ou annonçant les décès des quelques pendus.
Elle appris de son maître l'art de l'entretien et du travail du métal nécessaire à un bon fonctionnement des instruments de bourreau et se vit offrir une hache à son seizième anniversaire.
Peu-après, l'homme qui l'avait recueilli se retrouva incapable d'exercer. Il s'enferma dans le moulin des jours durant avant que Jack ne se décide à lui rendre visite afin de vérifier ce qu'il avait.

Son bras anciennement blessé avait gonflé et pourris, une récente coupure semblait avoir lancé une infection.
Tentant probablement de trouver le courage de le couper, le gaillard avait réuni de quoi se mettre à l'ouvrage et n'en avait pas trouvé le courage.
Dorénavant comateux il n'en était plus capable, Jack allait le faire pour lui.
Déchirant un morceau de la veste de Grog, il lui fit un garrot avant de brandir sa hache.
La lame reposait à coté du bras pustulé, Jack prit une grande respiration et leva la hache.
L'instrument de mort fendit l'air, s'abattant avec force sur le membre enflé.
Un cri déchira l'air, elle s'agenouilla et resserra le garrot, nettoya la plaie et la couvrit du mieux qu'elle put.
Dehors la pluie commença à tomber. Aucun moyen d'allumer un feu et donc de cautériser la plaie, d'autant plus que le moulin abritait grain et autres matières facilement inflammable.
L'homme perdit de nouveau conscience, elle l'adossa contre le mur du fond et sortit, fermant la porte de l’extérieur d'une barre en bois travaillé.
Il devrait s'en remettre à lui même...

**************

Personne n'entendit plus jamais parlé de Grog, Jack le remplaçait depuis cinq ans maintenant.
Malgré ses efforts l'ancien bourreau était mort et hantait maintenant le moulin en tant que fangeux, pour le moment...


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Yep, tu veut voir ma....carte d’identité?
Comment avez-vous trouvé le forum ? Bouche à oreille mais pas que ;p 
Vos premières impressions ? Sympa, sombre et attirant
Des questions ou des suggestions ? Je n'ais pas vu de blason représentant marbrume, çà pourrait être sympa d'en mettre un quelque part ^^



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Jack "L'écourteur" (Terminé)   Lun 11 Jan 2016 - 20:33
Re bonsoir Jack !

Au début j'ai vraiment cru qu'il s'agissait d'une erreur lorsque j'ai vu "Sexe : Féminin". xD Mais non, du tout, tu nous as bien eus, petit chenapan ! Un bourreau qui est en fait une femme derrière la cagoule, c'est vraiment très original. Je n'ai rien à redire à ta fiche !
(Simple petit conseil : à la première personne, au passé, les verbes se finissent en "ai" et non pas "a", c'est je raccrochai, pas je raccrocha, si jamais ça peut t'aider à ne plus faire l'inattention ! =) )

Je te valide de suite, et je vais aller ouvrir ta carrière !

Quant au blason, il est vrai que ça serait sympa, mais nous ne pourrons en avoir un que lorsqu'un graphiste nous en fournira un, faut dire que le staff est un peu une daube en création visuelle aha tongue

Bon jeu parmi nous Jack !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jack "l'écourteur"Bourreauavatar


MessageSujet: Re: Jack "L'écourteur" (Terminé)   Lun 11 Jan 2016 - 20:39
Merci Ambre, j'ais hâte de commencer à RP (et je vais pas me faire attendre sur ce point) et encore désolé pour les quelques fautes de conjugaisons que je pensait avoir corriger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jack "L'écourteur" (Terminé)   
Revenir en haut Aller en bas
 
Jack "L'écourteur" (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» NOEL - JACK FROST
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Jack et la Mécanique Du Coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: