Marbrume



Partagez | 
 

 Alaric le Miraculé [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alaric le MiraculéMilicienavatar


MessageSujet: Alaric le Miraculé [Terminé]   Sam 7 Nov 2015 - 12:17




Prénoms & Nom




Identité



Nom : /
Prénom : Alaric
Âge : 20 ans
Sexe : Masculin
Rang : Soldat

Physique




Par la force des événements, Alaric a développé une stature et une musculature importantes, bien qu’à cause de son petit mètre 70, il ne soit pas vraiment imposant. De multiples cicatrices recouvrent son torse et ses bras, par chance, son visage fut épargné jusqu’à présent. Avec le temps, ses cheveux de jais ont poussé et ont tendance à voler devant ses yeux bleus très clairs. Une barbe de quelques jours parsème son menton et une partie de ses joues. Il faut bien avouer qu’en ces temps de guerre, Alaric a mieux à faire que de se préoccuper de son physique.

Très agile, ce que sa petite taille facilite, il est plus à l’aise dans une armure de cuire, préférant éviter ainsi les cottes de mailles et armures faites de plates. Bien qu’il ait parfaitement conscience qu’il n’est pas suffisamment protégé par cette dernière face aux Fangeux, Alaric fait confiance en ses capacités et sa rapidité pour contrecarrer sa piètre défense.


Personnalité



Alaric n’est pas quelqu’un de très sociable, ce n’est pas lui qui viendra vers vous. Il respecte ses aînés et ne rechigne pas au travail. Alaric a un grand sens du devoir, il mettra toujours tout en œuvre pour réussir sa mission. Il connaît ses capacités et sait les mettre en avant lorsque la situation l’exige. Il a peut-être même tendance à avoir trop confiance en lui, ce qui lui attirera inévitablement des ennuis un jour. Malgré son air taciturne, il reste optimiste quant à la suite des événements : pour lui, les humains finiront par anéantir tous les Fangeux, et autres menaces qui pourraient arriver par la suite.

Si Alaric croit en lui, il croit cependant aussi en Serus plus qu’en tout autre dieu. Fils de paysans, vouer un culte à la divinité des récoltes et du travail fut toujours pour lui une évidence. Même s’il est devenu un soldat aujourd’hui, et que par tradition, il rend un culte régulier à Rikni, Serus occupe toujours une place importante dans le cœur d’Alaric. Pour lui, les divinités de la Trinité n’y sont pour rien dans l’apparition des Fangeux : ces dieux sont bons, ils ne peuvent être en aucun cas à l’origine de telles atrocités.


Histoire


C’est dans un petit hameau du Royaume de Langres qu’est né Alaric. Aîné de deux autres enfants, une fille et un garçon, il a dès le début développé une réelle passion pour le métier de son père : labourer les champs afin de se nourrir. Alaric ne faisait pas partie de ces petits garçons qui rêvaient de devenir soldat et de grandir à la ville. Il a toujours tenu son père en haute estime, témoin du courage dont celui-ci fit toujours preuve pour travailler et ramener du pain à la maison. Lié à cette activité agricole, il rendit souvent des offrandes au dieu Serus, afin que ce dernier veille sur leur champ et leurs récoltes. Si jamais celles-ci venaient à manquer… Ses parents ne terminaient jamais cette phrase, mais Alaric n’avait pas besoin d’un dessin pour comprendre ce que ça signifierait.

Fier d’être le grand frère de la famille, il prit soin de son frère plus jeune, Roland, tandis que sa mère s’occupait de sa petite sœur, Ellaine, beaucoup plus jeune. Ils développèrent rapidement une réelle complicité : souvent, ils n’avaient pas besoin de parler pour se comprendre.

Lorsque les premiers événements mystérieux eurent lieu, Alaric, du haut de ses 18ans, était fin prêt pour reprendre la ferme familiale. Son père se faisait vieux déjà, quant à sa mère, une maladie l’avait emportée quelques années plus tôt. Au début, la petite famille, comme beaucoup, n’eurent pas conscience du danger qui les guettait. Lorsque le terme de « Fangeux » franchit les lèvres des habitants du coin, le père d’Alaric et ce dernier comprirent qu’il fallait quitter leur domaine, afin de se réfugier derrière des murailles capables de les protéger. À contrecœur, ils abandonnèrent leurs champs, emmenant avec eux deux ânes, afin de transporter le plus gros des provisions.

Le nom de la ville de Marbrume était sur toutes les lèvres, et c’était vers elle que tout le monde se dirigeait. De tous les côtés, le Royaume de Langres convergeait en un seul point. Au début, le chemin se passait calmement. Alaric et Roland se partageaient les tours de garde de nuit, en journée, ils tentaient de se montrer imposants, armés de poignards qui auraient eu besoin d’une séance d’aiguisage. Il était certain que des voleurs trainaient par ces temps d’abandon, et il n’était pas question pour eux de se faire attaquer, blesser et dépouiller.

Et pourtant, ce ne sont pas des voleurs qu’ils rencontrèrent après deux semaines de marche. D’après leur estimation, Marbrume se trouvait à trois ou quatre jours de marche de leur position. Le but de ce long trajet était donc presqu’atteint lorsque ces bêtes humanoïdes leur tombèrent dessus, le soleil étant à peine couché. Ils venaient d’allumer un feu et Roland s’était proposé pour prendre le premier tour de garde. Alaric s’était couché contre un arbre, son père s’étant déjà endormi non loin de lui, sa fille dans ses bras. Un cri perçant déchira la nuit et fit se relever d’un coup Alaric. Campé solidement sur ses deux jambes, il repéra directement les deux créatures : des Fangeux. Ainsi donc, ces monstres existaient bel et bien. Le jeune homme voulu attraper son poignard attaché à sa ceinture, mais la vue d’un corps sanguinolent au pied des Fangeux l’en empêcha : Roland, du moins ce qu’il en restait, gisait sur le sol. Finalement, Alaric ne s’était peut-être pas levé aussi vite qu’il avait cru. Ce moment d’hésitation donna une fois de plus l’avantage aux Fangeux. Ils décidèrent de s’allier et sautèrent sur son père et Ellaine, toujours blottie contre lui, en larmes. Alaric se jeta lui aussi dans la bataille, alors que son père lui lançait un regard désespéré. Dans un mouvement brusque, ce dernier jeta Ellaine vers son frère dans une dernière parole : « Courez ! ». Le jeune homme attrapa la main de la petite fermement et exécuta l’ordre de son paternel.

Tout se déroulait très vite. Alaric voyait les arbres se succéder, les branches de certains lui érafler les bras, tandis qu’il évitait de jeter un regard en arrière. La pénombre rendait sa tâche difficile, et il fut obligé de ralentir plusieurs fois afin de ne pas se tordre la cheville dans sa course folle. Pourtant, sa sœur lui cria bien vite que les monstres les rattrapaient. Étaient-ce les mêmes ou d’autres, Alaric n’aurait su le dire. Tous étaient semblables : des espèces d’hommes possédés par des démons.

Le jeune garçon comprit qu’ils ne parviendraient pas à s’en sortir en courant. Les semer serait impossible, ces montres étaient bien plus rapides. Désespéré, il regarda autour de lui s’il pouvait trouver quelque chose qui serait en mesure de les aider, qui ferait office d’armes, ou de cachettes. Ne trouvant rien, peut-être simplement à cause de l’obscurité, il adressa un regard au ciel étoilé, priant une dernière fois ses dieux. En levant la tête, les feuilles des arbres lui barrèrent la vue, cachant une partie du ciel. C’est alors qu’il comprit : il fallait monter dans un arbre. Les créatures en étaient peut-être capables, mais dans tous les cas, ils allaient mourir, alors autant essayer.

Alaric s’arrêta devant un tronc épais, qui avait des branches solides, pas non plus trop basses afin que les Fangeux ne puissent les atteindre. Alaric, lui, pourrait y arriver en s’étirant au maximum. Il n’avait plus le temps de trouver un meilleur arbre, de toute façon. Il souleva Ellaine en lui expliquant qu’elle devait s’agripper de toutes tes forces afin de se hisser sur la branche. Malheureusement, la petite manquait de force et ne parvenait pas à s’appuyer suffisamment sur la branche pour s’y asseoir. Alaric envisagea alors de monter en premier, puis de l’attraper en lui tendant la main, mais c’était trop tard : les Fangeux étaient là. Ils les dévisageaient, comme un prédateur regarde sa proie avant de l’égorger. Au moindre mouvement qu’Alaric ferait, les monstres leur sauteraient dessus. En une demi seconde, il sauta afin d’agripper la branche de sa main droite, tandis que dans la gauche, il tenait toujours sa sœur. Il se hissa, passant une jambe de l’autre côté de la branche et tira sur sa main gauche pour élever sa sœur. Mais les Fangeux avaient immédiatement réagi, comme prévu. Alaric entendit sa sœur crier, sa petite main glisser de la sienne ainsi que les rugissements des monstres, leurs dents et leurs griffes déchirant toute chaire qu’ils trouvaient.

Ne pouvant se résoudre à regarder un tel spectacle, le garçon gagna en hauteur, afin de se sentir en sécurité. Tremblant et transpirant, il n’arrivait pas à croire qu’il venait de tout perdre. Il n’avait été capable de ne sauver personne.

Lorsque les Fangeux en terminèrent avec Ellaine, ils levèrent leurs yeux perçants vers l’arbre et Alaric. Ils tournèrent autour du tronc, tâchant vainement de monter. À sa grande surprise, ils n’y parvinrent pas. Après une bonne heure d’essais – qui sembla durer une éternité- ils s’éloignèrent, à la recherche d’autres proies plus accessibles. Alaric se recroquevilla sur lui-même, des larmes roulant sur ses joues. Tremblotant, il sombra plusieurs heures plus tard dans un demi-sommeil.

Lorsque le soleil se leva, Alaric descendit prudemment. Il enterra le cadavre d’Ellaine afin qu’elle puisse reposer dignement, puis se remit en route. Marbrume. Il devait rejoindre Marbrume. S’il n’y parvenait pas, sa famille serait morte pour rien.

Il progressa lentement, étant toujours sur ses gardes, à l’affût du moindre bruit. Il se nourrit exclusivement de fruits et remercia Serus maintes fois de lui fournir de quoi se remplir l’estomac. L’eau de pluie lui permettait de boire suffisamment pour tenir le coup. Dès que le soleil se couchait, Alaric montait dans un arbre, sans pouvoir parvenir à dormir plus de deux ou trois heures. Ainsi, il parvint à Marbrume une petite semaine plus tard.
La ville accueillait de nombreux réfugiés, elle était la seule à tenir le coup face aux créatures. L’armée recrutait toute personne en âge de tenir les armes. C’est ce qui sembla le mieux à faire pour Alaric.

Aujourd’hui, Alaric est appelé « le Miraculé » en raison de son histoire. Il est devenu un soldat affecté à la milice extérieure, parcourant les terres aux alentours de la ville. Lorsqu’un Fangeux se montre, son sang ne fait qu’un tour et un sourire se dessine sur ses lèvres : s’il le faut, il les tuera tous jusqu’au dernier.


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Bon ok, je sais que je fais 16 ans, mais je vous jure, j'en ai 21 !
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Topsites
Vos premières impressions ? J'aime bien cette ambiance, ça me change ^^
Des questions ou des suggestions ? Je reste novice dans le rp, mais je pense me débrouiller tongue



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Alaric le Miraculé [Terminé]   Lun 9 Nov 2015 - 8:09
Bonjour Alaric ! As-tu donc réfléchi à un nouveau nom de famille pour ton personnage ? =) Tu peux modifier cela directement dans ton profil !

Concernant ta fiche, je ne vois rien à redire, je te validerai directement après modification de ton pseudo ! =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric le MiraculéMilicienavatar


MessageSujet: Re: Alaric le Miraculé [Terminé]   Lun 9 Nov 2015 - 10:27
Oui, je vais garder le surnom d"Alaric le Miraculé, si cela vous convient ^^ je ne savais pas que je pouvais le changer moi-même en fait x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Alaric le Miraculé [Terminé]   Lun 9 Nov 2015 - 21:53
Très bien, c'est parfait comme ça ! Je te valide !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alaric le MiraculéMilicienavatar


MessageSujet: Re: Alaric le Miraculé [Terminé]   Lun 9 Nov 2015 - 21:59
Merci ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Alaric le Miraculé [Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Alaric le Miraculé [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée
» Contrat de travail à durée indéterminée à temps complet (modele)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: