Marbrume



Partagez | 
 

 Ysarn Vailescand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ysarn VailescandPrévôtavatar


MessageSujet: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 16:54




Ysarn Vailescand




Identité



Nom : Vailescand
Prénom : Ysarn
Âge : 33 ans
Sexe : Masculin
Rang : Bourgeois. Juré des Artisans du bâtiment, travailleurs du bois comme de la pierre ; Intendant de la maison de la Maçonnerie.
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Voie du Prévôt - +1 Hab, +2 Cha, +1 Int
Compétences :

♦ Calcul mental
♦ Alphabétisation
♦ Administration
♦ Commerce

Objets choisis

♦ Un anneau d’acier, marqué par la frairie des tailleurs de pierre ; La gravure niellée ébauche le marteau et le ciseau entrecroisés. Plus qu’une breloque, ce sigil est pour son porteur, gage de soutien et de protection des artisans.

♦ Un hongre, qu’il prête volontiers à la confrérie pour le bât. Une caraque au port, pour l'acheminement de marchandises.

♦ Des appartements à la Maison de la Maçonnerie, située dans le quartier du Port.


Physique



Le pilier des artisans n’a pas la main rude et calleuse du travailleur, guère plus que la soyeuse et chatoyante palmée du riche cossard ; Sa paume est douce, sa poigne est dure. S’il fraie avec les paillarts, l’on se doute à son allure, qu’il dort sur un lit de plumes. Il est un minéral riche au milieu des gravats et son éclat est brut, car il le veut. Là où les précieux se contentent de parementer, il édifie et consolide. Le juré Vailescand, n’a pas la charpente ramassée et voûtée par le poids du labeur, pas plus que le port altier de cette noblesse aussi attentiste que besogneuse ; Il marche avec l’assurance du hardi. Difficile à surplomber, cette colonne à bonne armature dépasse commodément la toise et ses enjolivures bien qu'un peu passées, ensorcellent encore quelques soupirantes. S'il n'est pas rompu aux armes, ni façonné par les exercices journaliers du corvéable, l'intendant tient une allure élancée qu'il doit probablement à ses pérégrinations diurnes et ses errances nocturnes. Un bon administrateur ne se contente pas de maculer le vélin ; Il arpente le terrain.
Entre la vilaine trogne et la belle façon, entre le grain rendu invisible par la jeunesse et les stigmates du temps ... Son corps et son cœur, balancent. Son visage, qu'il a carré, est soutenu par un cou large et puissant. Les traits d'un homme qui refuse de faire le dos rond, dit-on. Ces contours volontaires et effrontés, sont cependant dissimulés sous une barbe d'un brun cuivré, que la grisaille ne cesse de gagner ; Ce collier effilé est probablement là pour affiner son profil volontaire. Sa chevelure mi-longue quant à elle, bien ternie par les outrages du temps, encadre et souligne ce qui se doit assurément, d'être mis en avant : Des pommettes hautes et saillantes. Pour ce qui accapare la plupart du temps l'attention de la norme, le regard de l'intendant est perçant, sans arborer de couleurs exotiques. Avec des iris aussi sombres, bien des flammes sont rendues lisibles et cet atout, Ysarn saura en user, voir en abuser.
En dépit de sa situation, que l'on pourrait qualifier de confortable, le protecteur des bâtisseurs expose peu d'opulence. Vêtu d'atours sobres mais de bonne main, il laisse entendre qu'il possède des moyens, sans étaler de richesse. Des braies, chausses et bottes hautes de cuir souple, des chemises de lin ainsi qu'un pourpoint. Lorsque le ciel l'exige, un manteau de daim doublé de fourrure.

Personnalité



L'on ne sait que peu de chose sur le juré Vailescand et ce, parce qu'il se garde bien de baisser le pavois. La gueusaille laissera entendre avec ses mots, qu'il est un homme d'une grande droiture, plutôt bon mais sévère. Par dessus tout, elle évoquera sa légendaire opiniâtreté et son sens du devoir. Ses intimes ne manqueront pas de ciseler la gravure, pour en venir à parler d'ambition dévorante, d'inflexibilité et d'opportunisme.
Très tôt, des éons avant le fléau semble-t-il, Ysarn savait déjà identifier les besoins de la lie dans laquelle il trempait. Très tôt, il apprenait à admirer avec un curieux mélange d'envie et de répugnance, les représentants de la noblesse. Celui qui chemine aujourd'hui parmi les plus fortunés de la basse cour, fut un jouvenceau heureux à la simple idée, d'avoir ne serait-ce qu'une écuelle et une paillasse sur laquelle dormir. Nulle fortune n'a porté le candide qu'il fût, jusqu'à cette strate de la société ; Ce monde impitoyable a fait son office et comme tout bon usurier, il a su mener le probe, hors des sentiers battus. Dans le creuset de nombreux ressentiments, s'est forgé un caractère endurci ; Pragmatique, déterminé et audacieux, l'intendant ne recule devant rien pour accomplir ses tâches ou mettre en œuvre ses projets. Si ses idéaux ont le mérite de servir une certaine forme de justice ou au moins, de justesse, ses opérations quant à elles, peuvent rapidement devenir discutables. Qu'il soit question d'intriguer, de manœuvrer voir de fomenter, pour le pire, le juré ne manifestera aucune forme de scrupule. Agir pour son bien et celui de tous, pardonne après tout et après coup, quelques turpitudes. Parti de rien, le bienfaiteur se donne les moyens de parvenir à tout. Si nombre d’intrigants pensent que l'écu est siège d'un empire, le mécène des maîtres d’œuvre mise sur la reconnaissance pour édifier son réseau. Roué et habile, il laissera croire qu'il peut donner sans compter et ce, pour mieux recevoir. Pour le meilleur, Ysarn est un homme loyal et bienveillant avec les plus méritants ; Ceux qui ne s’effarouchent pas à l'idée de se salir les mains. Loin de se montrer oublieux au sujet de ses origines, il porte assistance aux plus démunis mais n'oubliera cependant pas de choyer les plus zélés. Fraîchement arrivé au sein du ceint, le natif des côtes du Nord-Ouest apprend à présent à se familiariser avec les différentes communautés de la Cité, évaluant et différenciant ses potentiels alliés ... Plus encore, ses ennemis. Face au fléau, le juré semble impassible mais ces abords stoïques n'en dissimulent pas moins une forme de peur, couplée à une tenace frustration. Le plus inquiétant pour un hère de sa trempe, est probablement de ne pas avoir percé les arcanes de cette malédiction car le savoir aussi, contribue au pouvoir. En dépit de ses interrogations et de ses doutes, le croyant feint docilement d'accepter le panthéon servi par l'église, attendant sans doute de trouver sa voie dans le domaine spirituel.
Celui qui se penche sur les droits, aura vite fait de mettre à mal ceux du sang et du divin.


Histoire



L’onde semblait éteinte, la caraque fendait des eaux dociles et plus aucun souffle ne venait porter les embruns tièdes de la mer profanée. Le juré Vailescand, accoudé à la poupe, observait les cadavres lestés, danser entre les liserés d’écume avec un apparent détachement. La mort était une compagne indésirable, mais depuis quelques saisons, elle était devenue impossible à éconduire. Les côtes de Ventfroid défilaient paresseusement entre les lambeaux de brume, menaçant de se laisser submerger par ce voile nébuleux. Dans cet écrin douceâtre, Ysarn songeait au village côtier qui l’avait vu naître : Aivelistre.

--

C’est au sein d’une bien modeste famille qu’il avait grandi, dans le giron d’Avold et Mathe. Faits pour et par les océans ; Il œuvrait comme charpentier maritime et elle cueillait les fruits de cette mer. Ils étaient braves, mais jobards, le jouvenceau qu’il fut, avait si tôt fait de le remarquer. Longtemps il avait manqué de tout, sans véritablement en avoir conscience, puisqu’il ne savait guère ce qu’était ce fameux « tout ». Dès sa septième année, il avait commencé à travailler comme falot ; Il se souvint de ces lambins fleurant l’aisin, qu’il accompagnait jusqu’à leurs cahutes. Il y eut cependant un vieillard, qui lui sentait la myrrhe … Celui qui à son tour, l’avait guidé et éclairé dans la noirceur. Un prêtre du nom de Mesmin Tabel. Le vénérable avait probablement vu une forme d'éveil prometteuse chez l'enfant et chaque itinéraire nocturne conforta le pieu dans cette idée. Il offrit donc d'assurer l'éducation du fils Vailescand sur les terres du duché de Galesde .

Probablement destiné à servir les intérêts du Père supérieur Tabel, le jouvenceau d'Aivelistre endura les longs offices à l'abbaye de Derles mais parvenait à savourer l'instruction du gardien des savoirs, Arbellan. La communauté de Mesmin éloigna cependant l'enfant du chemin de la piété, ses turpitudes se révélèrent aux yeux d'Ysarn, à mesure que s'étoffaient ses connaissances et sa compréhension du monde. Celui qui sait compter au sein d'un ordre mendiant, appréhende bien vite les notions de bénéfices et détournements. Pour l'instruit il fut donc question d'escamoter, marauder et receler des fonds déjà bien mal acquis ; Par dessus tout, de s'intégrer à la plèbe pour trouver une carrière à embrasser.

C’est arrivé à sa seizième année qu’il quitta « les ordres », emportant avec lui un confortable capital. Il fit son premier investissement dans une scierie non loin d'un bourg du cru, Vert-espois. Œuvrant avec habileté, il doubla son placement en neuf saisons, non sans améliorer les conditions de travail de ses ouvriers. Les années passant, son profit grandissant et son cercle d’influence s’élargissant, il diversifia ses affaires. Pont entre exploitants et artisans, il accapara et amassa nombre de richesses ; Principalement les produits des joailliers qu’il fournissait en cette époque. Une ascension, lointaine, que l’infortune n’aurait su épargner.

Les premières manifestations du fléau mirent à mal ses affaires. Entre les exodes, les pillages et l’ultime maraude d’une noblesse désireuse d’appliquer une politique de la terre brûlée, son réseau, à l’image de l’humanité, s’enlisa dans la fange. C’est dans les souterrains d’une colonie minière qu’il dût se terrer avec nombre des travailleurs de la pierre, des mois durant. Éprouvant les rudes hivers, les dangers de l’extérieur et la famine, ses effectifs sombrèrent les uns après les autres, encensant l’air déjà corrompu par la mort, d’un nauséabond vent de mutinerie.

Aussi avisé qu'il pouvait être retors, il concentra donc le courroux des travailleurs vers des cibles faciles : Ces brigues armées courant monts et vaux, en quête d'honnêtes gens à dépouiller ainsi que les fangeux. Un heureux coup du sort voulu qu'en cette période de tension, l'ost du châtelain d'un obscur fief du grand ouest, s'en vienne dans les mines qu'ils occupaient. Ou plutôt oubliettes dans lesquelles ils se mouraient. Le noble accompagné de sa douzaine d'hommes en armes n'eut aucun mal à prendre le contrôle d'une vingtaine de gueux harassés par la disette et la fatigue, pas plus que de scrupule à faire valoir des droits dont il ne pouvait guère jouir pour faire mainmise sur Six cent livres de quartz et cent cinquante d'opale. Quand fut évoqué le sort de la colonie, celui d'être condamnée tout comme ses habitants, le négociateur parvint à influencer les desseins du bourreau. Exposant l'utilité de chacun et les aubaines qu'apporterait sa clémence, il négocia durement pour offrir à ses gens un convoi jusqu'à la Cité de Marbrume, dans le duché de Morguestanc. En contrepartie il fut question pour les mineurs, de charrier et acheminer le colossal butin à destination. Gagnant les côtes pour plus de sécurité, ils chargèrent le navire du Seigneur qui avait de toute évidence engrangé plus de ressources que son bâtiment ne pouvait en supporter. Encore une fois le sort des captifs fut évalué par l'avaricieux hobereau et il lui fut suggéré par Ysarn que la valeur de potentiels esclaves ou de gens dans le ceint, serait plus profitable sur la durée. Aussi la majeure partie du chargement de quartz fut abandonnée, ainsi que plusieurs tonneaux d'armes.

Il est une chose qu'un butor ne saurait laisser derrière lui : L'alcool. Quand bien même il serait frelaté. Il est une manœuvre qu'un habile commerçant ne saurait occulter : Aucun accord ne se scelle sans ivresse. Grand mal fît à ce châtelain répondant au nom d'Hoel de Palardille, plus encore à ses hommes. Les poussant à boire de tout leur soûl, les obligés attendirent que s'éteigne la vigilance de ces bandits, pour les abrier de mort dans leur sommeil. Un à deux hommes par têtes, les artisans saignèrent leur oppresseurs avant de les envoyer par le fond.

--


Longue avait été la nuit, Ysarn regardait les corps s'éloigner dans le sillage baveux de la coque, beaucoup d'entre eux avaient dores et déjà été engloutis par l'abysse. L'aube comme l'abîme viendraient balayer ces visions d'un passé aussi révolu que nécessaire. Derrière lui Agmer Brisier, son plus féal ouvrier, enhardi par le massacre, osa briser cet instant de recueillement, bien trop fugace :

-" Et les marins ? Qu'adviendra-t-il d'eux ?" - Demanda-t-il, encore essoufflé par son odieuse tâche.

Le juré s'arracha derechef à sa contemplation silencieuse, inspirant une longue bouffée d'air iodé avant de lui répondre laconiquement :

-" Ils prennent une bonne part du butin. Avec l'argent des pierres dont-il n'estiment guère la valeur, nous achèteront le navire et un bâtiment pour nos activités. Ils recevront une solde pour chaque transport de cargaisons ... N'oublie pas mon cher Agmer, que le temps a plus de valeur que l'écu. Ces rustauds tout comme nous, ont besoin d'une situation pérenne. "

Le maître d’œuvre, loin d'être rassuré, opina machinalement du chef. Une question le taraudait encore, mais celle-là, il n'eut pas l'audace de la poser. Pas plus que le temps. Une fois encore, l'intendant le devança.

-" Ils ne parleront pas compagnon, ils ont tout autant à perdre que nous. Leur nombre comme leurs voix, portent moins loin que les nôtres. Ils ne sont pas suffisamment rusés pour échafauder autre chose que leur propre gibet. Réjouis toi, une nouvelle colonie s'offre à nous, celle là est juste, un peu plus grande ... Elle n'en sera pas plus compliquée à appréhender, ni même à gérer. Après tout, vous ai-je déjà fait défaut ? "


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Depuis un bon moment.
Comment avez-vous trouvé le forum ? Topsite
Vos premières impressions ? Plutôt bonnes, mais l'exploration continue
Des questions ou des suggestions ? Pas pour le moment



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Ysarn Vailescand le Lun 26 Juin 2017 - 23:38, édité 54 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrid la DouceCartomancienneavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 17:01
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor de RougelacComteavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 17:12
Bienvenue Bourgeois!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 17:16
Bienvenue à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
ConstancePrêtresseavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 17:54
Bienvenue parmi nous, bon courage pour la rédaction de ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelys De BeauvalCouturièreavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 19:15
Bienvenue sur le forum et bon courage pour la fiche. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphin ChantebrumeMilicienavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 20:55
Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léanor VertecimeBannieavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 19 Juin 2017 - 21:22
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysarn VailescandPrévôtavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Dim 25 Juin 2017 - 11:50
Salutations et merci pour votre accueil o/
Fiche terminée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denea AlberickHerboristeavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 26 Juin 2017 - 22:09
Bonjour Ysarn, et bienvenu !

Un personnage comme je les aime, mais qui nécessitent quelques petits éclaircissements avant de pouvoir être jeté dans le RP.

En premier lieu, tu demandes à répartir 6 points pour ta carrière alors qu'à la création tu ne peux n'en distribuer que 4.
Il te faudra donc choisir ^^

Ensuite il y a quelque petits soucis avec ton histoire.
Effectivement le fait que Ysarn est pu survivre plusieurs mois dans une mine et ait été délivré comme décrit n'est pas possible au labret (en supposant que ladite mine était bien au labret vu que tu évoquais Salers quelques lignes plus tôt).
En effet Marbrume, et ses alentours sont de dernier endroit qui ait été atteint par la fange vers Septembre 1164, personne n'est arrivé après octobre 1164 pour les retardataires. Ils n'auraient donc pu survivre des mois dans une mine et être "délivrés" par un noble venant d'hors du duché avec un bateau (surtout au vu de la situation de Salers face aux accès maritimes du labret).

En revanche, la chose pourrait exister ainsi hors du duché et lors de l'avancée de la fange, donc entre juin 1164 et septembre 1164 (pour arriver à Marbrume en octobre 1164 dernier délais). Le châtelain aurait pu passer par votre mine (hors du Morgestanc) pour la piller.

Si tu tiens à rester au Labret, il n'y a pas besoin de l'intervention d'un noble extérieur, étant donné que le Labret est recolonisé par les autorités en mars 1165, et si jamais ils étaient bloqués quelque part, la reconquête les aurait libérés.

Tu peux vérifier la chronologie ici.

Voilà, voilà.

Si tu as des questions supplémentaires n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysarn VailescandPrévôtavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Lun 26 Juin 2017 - 23:37
Bien le bonsoir, o/

J'ai apporté les corrections nécessaires pour les points.

Pour ce qui est de l'histoire, j'ai donc choisi de situer le déroulement des événements hors du Duché de Morguestanc, je préfère rester nébuleux pour ce qui est de la chronologie pour ne justement faire aucune erreur. J'espère que cela conviendra ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denea AlberickHerboristeavatar


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    Mar 27 Juin 2017 - 18:47
C'est donc bon, je te valide donc et vais ouvrir ta carrière.

Bon jeu à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ysarn Vailescand    
Revenir en haut Aller en bas
 
Ysarn Vailescand
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: