Marbrume



Partagez | 
 

 Louise de Madrite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Louise de MadritePetite princesse capricieuseavatar


MessageSujet: Louise de Madrite   Dim 30 Avr 2017 - 21:00




Louise de Madrite




Identité



Nom : Madrite
Prénom : Louise
Âge : 8 ans
Sexe : Féminin
Rang : Fille unique du Vicomte Tancrède de Madrite.

Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs :

Carrière du noble mondain
+2 INT ; +1 HAB ; +5 PV

Compétences et objets choisis :

ALPHABÉTISATION ⧫ DANSE ⧫ ETIQUETTE ⧫ PRINCESSE EN DÉTRESSE


Physique



Louise est plutôt menue pour son âge, sans toutefois être chétive. Aussi, bien malgré elle, elle fait plus jeune qu’elle ne l’est vraiment. Outre ses magnifiques cheveux blonds, qui descendent telle une cascade d’or jusqu’à ses reins, son petit nez rond, et ses mains délicates, l’enfant attire le regard par ses grands yeux noirs, si profonds que l’on pourrait s’y noyer. Son teint de lys, moucheté de discrètes taches de rousseur, apporte à son visage quelque chose de fragile, presque limpide, ce qui n’est pas sans rappeler la beauté de sa défunte mère.

Son imposante garde-robe est essentiellement composée de splendides robes d’intérieur et de chemises de nuit légères. Quelques tenues de voyages, confortables, mais néanmoins superbes, peuvent rassurer l’enfant : on ne la retiendra peut-être pas définitivement enfermée ici, entre les murs de cette ennuyante demeure. De très belles pièces, propices aux bals, et à des promenades dans les ruelles de la cité, complètent cet ensemble digne de la petite princesse qu’elle était.

Personnalité



Louise de Madrite est une petite fille douce, réservée, par trop insouciante. Triste et silencieuse, sa placidité a quelque chose de maladif et inquiète son vieux précepteur, qui se désespère de la voir prendre davantage confiance en elle. D’une nature timide, et même craintive, elle cherche à se sauver lorsqu’on la regarde avec insistance. Un mot un peu trop durement prononcé, un geste oppressif, la font pâlir et trembler. Ainsi, les enfants des autres maisons de la noblesse avaient-ils peu, voire aucune sympathie pour cette fillette à la nature si différente de la leur.

Pourtant, derrière sa timidité naturelle et son apparente lâcheté, se cache un fort caractère, qui sait très bien comment et quand se faire entendre. Ses servantes se fâchent parfois pour tempérer son petit côté rebelle, qu’elle ne montre jamais lorsqu’elle sait son père présent au domaine. Et elle a de qui tenir ! La seule confiscation d’un de ses livres “populaires”, ou pire, l’arrivée imminente d’une potentielle future marâtre à la demeure, suffisent à la mettre dans une incontrôlable colère, qui ne s’apaise qu’au retour de son père, effacée par la peur immodérée d’être sévèrement corrigée.

Histoire



Je suis Louise, la fille unique du vicomte Tancrède de Madrite et de sa défunte épouse, Alice. La vieille domestique, Eliette, m’a raconté un jour que ma mère était morte en couches, en me donnant la vie. Elle a également ajouté que ce n’était ni rare, ni dramatique, ni même romanesque ; qu’ici, ce genre de choses arrivent tout le temps, même au sein des plus riches familles de la noblesse. En fait, elle pense que je n’ai aucune raison tolérable d’être triste, le soir, lorsque la nuit m’enveloppe de son ombre.

Du coup, au domaine, il n’y a jamais eu que mon père et moi. Pas de nouvelle épouse, aucune ignoble marâtre comme se plaisent à les décrire les livres. Pas même une belle amante, pour occuper la place de ma défunte mère dans le grand lit en baldaquin. Je le sais, parce que parfois, père dit ne plus supporter la solitude. Mais aussi parce que depuis que quelques mois, je veille à ce qu’aucune des jeunes dames qu’il invite pour le repas ait envie de revenir nous voir ; et ce n’est pas une tâche facile à remplir, que celle d’effrayer une femme sous le charme de mon père.

La première femme à avoir désiré mon père s’appelait Jade. Elle était la fille d’un riche commerçant, une dame au visage rond, auréolé de longs cheveux noirs ondulés, et vêtue élégamment d’une robe de velours bleu. En plus d’être une brillante gestionnaire, elle était une conteuse et une cavalière émérite. Les domestiques pensaient qu’elle ferait une bonne épouse pour le vicomte, qu’elle lui offrirait le fils qu’il n’avait jamais eu. Mais moi, je ne voulais pas d’elle dans notre vie.

Elle convoitait mon père comme un enfant convoite une boîte de friandises. Lorsqu’il croisait son regard, elle souriait bêtement, serrant nerveusement les pans de sa robe entre ses doigts fins. Jade espérait secrètement remplacer Alice dans le coeur du vicomte. Et lui, alors que cette femme était en train de lui voler son plus beau souvenir, semblait être tombé entièrement sous son charme. Alors, guidée par la colère, j’ai déposé dans le petit sac de Jade une des crottes de Baccus, le chiot que m’avait offert père quelques jours plus tôt. Bien sûr, en découvrant ma pitrerie, l’indésirable s’est tout de suite doutée que cela ne pouvait venir que de moi. Elle s’est mise dans une colère noire, et lorsqu’elle a levé la main sur moi pour me corriger, père l’a chassé sans ménagement. Jade n’est jamais plus revenue au domaine. Quant à moi, j’ai eu droit au sermon le plus effrayant de toute ma vie…Ce qui ne m’a pas empêché de récidiver, encore et encore, chassant une à une toutes les prétendantes.

Puis un matin, ce qu’ils appellent tous “la Fange” a pris nos terres. Nous avons dû quitter le domaine et rejoindre la cité de Marbrume, sise sur la pointe Est du duché de Morguestanc. Privée de tous mes repères, de ma jolie poupée égarée au cours du voyage, j’aspire à retourner un jour dans la maison dans laquelle j’ai grandi. Mais oncle Arnaud clame que la Fange a tout emportée. Que tout sera à renconstruire si un jour, nous retrouvons nos terres. Qu'ici, ce ne sont pas les femmes qui sauveront Tancrède de la ruine, mais le commerce. En vérité, je ne comprends pas grand chose à ce qu'il se passe au-delà des murs de la cité, ni pourquoi la nourriture, l'eau et les cadeaux se font plus rares qu'auparavant, mais ses paroles sonnent à mes oreilles comme une vérité plaisante. Père n'a effectivement besoin d'aucune femme pour briller.


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? J'espère bien. Je crois oui. Oui.
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Je suis le DC d'Ascelin Grisregard.
Vos premières impressions ? Toujours les mêmes.
Des questions ou des suggestions ? Aucune.


Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Louise de Madrite le Dim 30 Avr 2017 - 21:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Louise de Madrite   Dim 30 Avr 2017 - 21:09
Encore bienvenue parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tancrède de MadriteVicomteavatar


MessageSujet: Re: Louise de Madrite   Dim 30 Avr 2017 - 21:12
Je me devais de te souhaiter la re bienvenue avec le compte de Papounet, ta fiche est parfaite ma fille.

Un vrai caractère de Madrite Cool
Papa est fière de toi !

♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denea AlberickHerboristeavatar


MessageSujet: Re: Louise de Madrite   Dim 30 Avr 2017 - 21:49
Tancrède qui l'encourage alors que c'est une sale gamine, pédagogie/20 D=

Je n'ai rien à redire sur ta fiche, Louise, je te valide donc.

Vas casser des pieds, mais pas les miens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel DestrelmarMercenaireavatar


MessageSujet: Re: Louise de Madrite   Dim 30 Avr 2017 - 22:27
Rebienvenue avec cette petite bouille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor de RougelacComteavatar


MessageSujet: Re: Louise de Madrite   Dim 30 Avr 2017 - 22:57
Re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Louise de Madrite   
Revenir en haut Aller en bas
 
Louise de Madrite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'auteur d'une des plus belles chansons (Louise), vient de disparaître!
» quelque photos d'un paras qui est a bord du louise marie
» "Sangs" de Louise Hervieu
» Plaque commémorative dans le collège des Ormeaux - Marie Louise VALLOT
» Le forum digiscrap de Louise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: