Marbrume



Partagez | 
 

 Amédée de Maan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amédée de MaanChevalieravatar


MessageSujet: Amédée de Maan   Ven 7 Avr 2017 - 22:54




Amédée de Maan




Identité



Nom : de Maan-Kel
Prénom : Amédée, Aymon, Humbert
Âge : 26 ans
Sexe : Masculin
Rang : Héritier de la famille de Maan-Keel, Chevalier de Maan et ancien prêtre de la trinité.

Héraldique & famille : « D’or, à la foi d'argent, chargé de trois coquillages aussi d'argent »
Blason qui n'était jamais sorti du milieu ecclésiastique et encore moins pour se retrouver sur un champ de bataille, ceux qui ont connaissance de l'héraldique s'en prennent souvent à sourire à la vue de celui-ci sur le bouclier d’un homme portant les armes. On peut y voir la présence de la trinité, symbolisée par trois coquillages, faisant allusion à la toute première origine de la famille qui se trouve sur un littoral. Sur celui-ci est présent un petit temple de passe pour les voyageurs, une des quelques possessions autrefois tenue par la vieille famille de Maan, dont l'unique famille héritière a été celle de Maan-Kel dont Amédée est lui-même le prochain unique héritier. Ce que l'on appelle la foi est représentée par deux mains se serrant la main, preuve d'engagement suite aux promesses données. La loyauté et la spiritualité sont donc les deux choses que reflète ce blason, qui d'ordinaire n’a sa place que dans le milieu religieux.


Carrière du Chevalier : +2 ATT / +1 HAB / +1 PAR

Compétences et objets choisis :

♦️ Alphabétisation
♦️ Arme de prédilection
♦️ Feintes
♦️ Monte


♦️ Fléau d'arme
♦️ Harnois de chevalier
♦️ Écu
♦️ Camail
♦️ Destrier

Physique



Il est très difficile de manquer l'imposant Chevalier de Maan lorsque l'on passe à côté de lui ou de ne pas le repérer de loin, atteignant le mètre quatre-vingt-dix. Passant déjà difficilement inaperçus ne serait-ce que par sa taille, il fait aussi aux alentours de cents kilos, quasi tout en muscle et aux épaules plus ou moins larges. L'intransigeance de sa spécialité de chevalier et le port régulier de son harnois, que peu d'autres ont possibilité de revêtir, exige une condition physique optimal lui donnant cette carrure particulière. Sur son visage on peut voir un bouc bien fourni qui ajoute à son apparence un air sévère qu'il ne l'est véritablement. Celle-ci est brune, tout comme ses cheveux qui sont coupés court pour une question pratique, afin de revêtir plus simplement le camail. Toujours de la même couleur, son regard est à moitié perçant en permanence et encore plus enlever par de par de plutôt longs et épais sourcils. Son nez est plutôt fin et le tout donne au final un visage qui n’est pas déplaisant.

Personnalité



S'il y a bien quelque chose de particulier avec le chevalier de Maan actuel, c'est le profond amour qu'il porte pour la trinité de par son passé d'études pour être prêtre. Dévolu a honorer Les Trois et en particulier Anür, il fit sensation le jour-même où la réalité des Fangieux fut affirmée, en se prosternant devant la gigantesque statue de la déesse avant de lui embrasser la nageoire et de prier à voix haute sa clémence, à la vue de tous. Amédée étant un membre de la petite noblesse, il eut préalablement vent de certaines rumeurs comme quoi de petites gens ne croyaient plus en la trinité suite à l'attaque qui avait lieu. Fervent croyant et descendant d'une lignée entièrement cléricale, il se devait de montrer l'exemple aux yeux des autres et il se mit donc en action en croyant bien faire. Le résultat fut hélas tout autre et les nombreuses personnes présentes à ce moment-là commencèrent à élever la voix, avec d'un côté les croyants et de l'autre ceux qui l'avaient perdu ou n'avaient jamais eu la Foi. Ce qui était parti d'une intention pieuse et noble contribua légèrement à scinder la population en deux, qu'il retranscrit dans un livre eaux pages vierges, commençant alors à vouer une véritable passion pour l'écriture qu'il continuera d'entretenir tout au long de ses péripéties. Ce fût dans l'incompréhension qu'Amédée regagna la demeure familiale avant de changer, dans la foulée, du tout au tout en abandonnant la destinée vers laquelle il avait été poussé. Aussi étrange que cela puisse paraître, le jeune homme de l'époque fut toujours intéressé par le domaine des armes et des chevaliers, ces hommes en armure lourde patrouillant sur leurs destriers et bravant le danger tout en étant au service des autres. Ce choix fût fait au grand damne de ses parents, qui lui laissèrent cependant le choix de sa décision en estimant qu'il n'étant pas de leur devoir de contraindre leur fils, quand bien même il était l'unique enfant et le prochain héritier de la famille de Maan-Kel.

D'un naturel ouvert aux autres, il fut apprécié par les autres guerriers en devenir de sa "promotion" et son recul vis-à-vis de la religion fut bien accueilli. En effet, il ne souhaitant plus montrer aux yeux de tous ses moments dans la prière et faisant désormais tout ce qui avait rapport aux trois non pas en cachette, mais en privé. Ce qui tranchait bien avec son passé tout en restant un fervent croyant et en acceptant les avis divergents, hormis bien entendu les hérétiques qu'il hais plus que tout dans cette ville, peut-être même tout autant que les fangeux. Comme on peut s'en douter, un ancien apprenti-clerc qui désirait devenir chevalier en fit sourire plus d'un, dont certains de ses formateurs, mais plutôt que de se morfondre il prit cela comme un défi à relever. Son éducation noble lui a appris à écrire et à lire ainsi que monter à cheval tout autant que respecter ses ancêtres et la chevalerie finit par lui donner encore plus de fierté envers le blason de sa famille, ainsi que des mérites qu'il devait se forger dans un corps aussi prestigieux que celui-ci. De grands hommes étaient passés par là et il fallait donc en être digne.

Un autre point qui ne passe pas inaperçus est le grand respect qu'il a pour les femmes, trop grand selon certains. Il ne se contente pas d'essayer, parfois, de séduire le gente féminine qu'il affectionne, mais il la place également au-dessus de celle masculine au niveau du respect qu'il a envers elle. La raison est-elle en partie liée au fait qu'il adore en priorité Anür et Rikni avant le reste ? Aucune idée c'est peut-être même tout simplement quelque chose d'inné et bien entendu cela n'a aucunement lieu dans le cadre professionnel, mais personnel. Matérialiste au moins comme tout noble, il accorde une grande importance à son équipement et à ses propriétés mais étrangement, pas tant que ça envers l'aspect financier. Non mais pas celui-ci soit sans importance à ses yeux, ce qui fait qu'il est quasi complètement impossible d'acheter sa loyauté et si une amitié a lieu c'est en général pour longtemps. Point extrêmement important, il est impossible qu'il manque à sa parole donnée une fois qu'il a juré sur son Honneur; ce qui est extrêmement apprécier et chose qui a été retenu après observation minutieuse par les hautes-instances de la chevalerie jusqu'à remonter au Duc lui-même.

Histoire



C'est dans les quartiers nord la ville de Marbrume en Décembre 1138 et dans le manoir privé de la famille qui vit le jour Amédée de Maan-Kel, fils unique et héritier de l'unique rameaux persistant de la famille de Maan. Tous ses ancêtres furent ecclésiastiques donnant une dizaine de prêtres et prêtresses. Le jeune garçon n'aurait pas dû échapper à cette vie que désiraient ses parents. En tant que membre de la noblesse on lui apprit à lire et à écrire, à compter et à chanter, bien qu'il n'excellât jamais dans ce dernier domaine. En même temps on lui inculqua la trinité au fil des années ainsi que monter à cheval et encore plus tard à manier l'épée. Ce fut cependant assez tard qu'il rejoignit le temple afin de se former en tant que futur prêtre à l'âge de quinze ans alors sa famille voyait en Anür la divinité principale sans pour autant omettre les deux autres. Son éducation humble lui permit d'échanger aussi bien avec des membres de la noblesse ceux ayant de origines roturières, ainsi Amédée put dialoguer avec les différentes classes sociales de la ville contrairement aux mondains, parvenant à écouter tous les avis ainsi que quelques histoires personnelles. Ceci peut être insignifiant pour certains, mais cet aspect curieux de sa personnalité et son envie d'apprendre contribua à élargir sa compréhension des autres plutôt que de rester avec des descendants de châtelains. Comme on peut s'en douter, Amédée fut de toutes les fêtes et cérémonies religieuses de Marbrume à partir de cette année 1153, allant au contact de toute la population malgré son âge, aussi bien les croyants majoritaires que les autres.

En parallèle commença sa véritable formation en tant qu'héritier de la famille de Maan-Kel et l'obligation qu'il avait de manier les armes. Tout commença bien entendu par le maniement de l'épée, arme de base de tout bon noble qui se respecte. Cependant le jeune Amédée exigea au fil des mois à devenir différent des autres hommes à pied qu'il croisait dont quasiment tous portaient cette épée à une main. Le choix du garçon se fit vers une arme singulière très peu utiliser en comparaison des autres, le fléau d'armes. Son choix fut accepté malgré quelques moqueries et le maniement de cette arme fut extrêmement difficile voir aléatoire au début, blessant l'héritier à plusieurs reprises. Chaque coup devait être préparer longtemps à l'avance et une précision méticuleuse était requise pour ne pas se retrouver avec une boule plantée dans le corps. Bien entendu cela fût fait avec une imitation au début mais l'entraînement exigeait que les mouvements se fassent de façon réaliste. Se manquer avec un véritable fléau d'arme causerait des dégâts inéluctables. Le combat prit une autre dimension une fois qu'il apprit le maniement de cette arme à cheval, devant désormais prendre en compte les mouvements constants du destrier ainsi que la vitesse de celui-ci. Devenant son arme de prédilection il décidât qu'il était légitime de porter une armure lourde de type harnois et l'argent de sa famille lui servirait à cela, s'il arrivait à convaincre ses parents. Cette première tentative se solda par un échec car comme on se doute, elle était fort coûteuse et surtout il n'avait pas atteint sa taille d'adulte. Ce serait littéralement jeté de l'argent par la fenêtre. Durant les années qui suivirent Amédée commença à vouloir s'orienter exclusivement vers le métier des armes, continuant cependant de vouer une profonde admiration envers les Dieux. Sa volonté de rejoindre un corps aussi précieux que la chevalerie se faisait de plus en plus constante mais vis à vis de ses ancêtres il ne prenait pas la décision de s'y aventurer bien qu'il était assez compétant pour le devenir. Il continua donc de se perfectionner dans le maniement des armes pendant encore de nombreuses années, désormais dans un cadre privé cependant et c'est ainsi qu'il apprit à manier le bouclier avec sa main faible, la gauche.

Au cours 1664 des rumeurs venues du Royaume des Langres commencèrent quelques peu à effrayer certains habitants de la ville, bien que minoritaire sur l'intégralité de la population. Essayant de réconforter les uns et les autres, il s'avéra que quelques mois plus tard le premier fangieux fut détecté à la frontière du duché du Morguestanc, près de Mabrume. Une grande partie de la population, dont Amédée, se croyaient à l'abris du danger dans l'enceinte de la ville. Jusqu'à la fin de l'année eu lieu un hiver extrêmement rude qui vit un nombre important de la population mourir de faim ou de froid et dont les stocks de nourriture devenaient critiques pour ceux qui étaient plus ou moins chanceux. En tant que famille noble les de Maan-Kel ne furent pas affectés de plein fouet par cette catastrophe cependant, à l'écoute de la populace il n'acceptait pas que le fardeau des uns ne soit pas également les siens, quelques fois des vivres quittaient donc le garde-manger sans que ses parents ne les suspectent ou tout du moins pendant quelques jours. La vérité fût découverte un jour, les pauvres habitants demandant toujours plus au jeune clerc qui ne pouvait refuser. Son côté serviable et attentionné tourna bien vite à l'abus de la part de la population qui aurait finit pas condamné la famille noble elle-même. Il fut bien difficile de se rendre compte que la réalité des choses n'étaient pas aussi belle que ce qu'il croyait et pour tout dire les pressions qui commençaient de plus en plus à se faire pesantes finirent pas avoir raison de sa patience.

Petit à petit celui qui était il n'y a pas si longtemps ouvert aux autres se fermait presque aux suppliques des autres, commençant à se former une. Hélas ce qui s'avéra être un hors-la-loi s'en prit violemment à lui alors qu'il s'aventurait de nuit dans la ville pour distribuer encore une fois des vivres. Il fut emmené dans une ruelle, tabassé et ce qu'il transportait lui fut arraché des mains. Ce fût mal en point mais non dans l'indifférence qu'il reprit la route en direction de la demeure familiale, soutenu à son bonheur par quelques habitants. Geste dirons-nous minime et normal mais qui eut pour résultat de ne pas le faire généraliser sur l'ensemble des quartiers moins riches, apprenant qu'il était grandement apprécié et soutenu dans ces dits quartiers. En Janvier 1165 ce qui devait arriver arriva au pire des moment, la ville de Marbrume est attaquée par des fangeux venus apparemment des égouts. Amédée ne se trouvait pas loin et il réussit à trouver un fléau pour battre le blé à l'endroit où il se trouvait, et essaya comme il pouvait de permettre à une femme et son enfant de fuir tout en essayant de repousser la créature qui l'attaquait désormais. Il fut sauvé juste à temps par un chevalier à pied qui lui trancha littéralement la tête alors qu'il s'apprêtait à bondir sur le pauvre prêtre qui avait chuté au sol dans sa bravoure. Cet homme en harnois lui intima alors l'ordre de reculé, qu'il ne servait à rien dans l'état actuel des choses puis il repartit en direction des combats. Amédée, lui, se releva et se précipita de retourner au temple pour se réfugier et prier.

Une fois la nouvelle du combat terminer, il se rendit auprès de l'immense statue d'Anur où étaient rassemblés de nombreuses personnes. Amédée se présenta devant celle-ci et la regarda fixement dans ses yeux de pierres dont le regard dominait toutes les personnes ici-même et c'est dans la plus grande admiration qu'il posa les deux genoux au sol, avant de pencher le buste en avant et d'embrasser la nageoire que lui présentait la déesse, avant qu'il ne se relève et qu'il appel à la prière et à l'unité derrière celle-ci, alors qu'il n'avait que 26 ans. Il était loin, très loin d'être le mieux placé pour cela et il s'en rendit bien vite compte par les reproches lui furent fait, alors que d'autres habitants prirent sa défense. Les jurons commencèrent à fuser tout comme certains avançaient avoir perdu la foi, l'opposer ceux qui la maintenait et au milieu ceux qui ne savaient tout simplement plus qui ou que croire. En cherchant à ressembler le peuple présent, il n'avait fait que le diviser et il fut ramené au temple par d'autres prêtres qui se trouvaient-là, où il se prit une remontrance particulièrement sévère par ses pères. Quelques jours plus tard il fut accepté qu'il quitte le clergé à sa propre demande, sans avoir reçu de pression particulière. Il était ressorti plus ou moins humilié de cette expérience mais au moins il avait vu une partie du peuple réagir devant lui et celui-ci ne désirait pas uniquement se réfugier derrière la prière. Une partie signifiante ne voulait plus se contenter de se réfugier derrière des textes et des paroles, mais qu'il fallait bel et bien se battre pour exister. Comme bien des gens ce jour-là Amédée changea radicalement sa vision des choses et lui aussi voulait désormais, se battre pour les autres plutôt que de se contenter d'apporter son soutien au sein du temple ou de prêcher dans le reste de la ville. Ce fut à partir de ce moment qu'il prit la décision de devenir chevalier en prenant les armes au nom de la trinité, attendant durant toute l'année 1165 une affectation prestigieuse.

Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Mon honneur me pousse à vous dire que oui What a Face
Comment avez-vous trouvé le forum ? Par celui que l'on nomme Siegbjorn, dit "le froussard". Je cherchais aussi un forum RPG dans le genre médiéval sans être à fond dans le fantastique.
Vos premières impressions ? Les descriptions type religion sont particulièrement détaillé, le travail a été fait de manière on ne peut plus minutieuse, aussi bien au niveau de l'écriture que du design. J'aime, pouce bleu ! cheers
Des questions ou des suggestions ? Pas pour le moment Smile



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Amédée de Maan le Sam 8 Avr 2017 - 15:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Ven 7 Avr 2017 - 23:04
Encore Bienvenue parmi nous ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia de Bois-PénatesPrêtresseavatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Ven 7 Avr 2017 - 23:08
OUI! ENFIN!

Par contre tu vas perdre le reste de tes cheveux pour ce que tu as écrit à la fin. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aalicia CaldéranNoble déchueavatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Ven 7 Avr 2017 - 23:58
'tain il était temps ! on l'aura attendue ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr d'AuvrayBanneretavatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Sam 8 Avr 2017 - 9:02
Encore bienvenue sur le forum. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse CoutrierCouturièreavatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Sam 8 Avr 2017 - 9:35
Bienvenue sur le forum ! : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morion de VentfroidComte - Administrateuravatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Sam 8 Avr 2017 - 13:09
Yop Amédée. Avant de valider ta fiche, j'aimerais savoir pourquoi tu utilises l'Ambidextrie, alors que tu te bats au fléau et à l'écu ? Cette compétence est fait pour des armes doubles, utilisables de façon indépendante l'une de l'autre, là avec un bouclier, c'est pas évident. Et ta fiche ne justifie pas non plus l'acquisition de cette compétence. Du coup faudrait corriger ce détail avant que je puisse te valider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amédée de MaanChevalieravatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Sam 8 Avr 2017 - 15:30
Merci à toutes et à tous, j'aime me faire désirer Cool

Mauvaise compréhension de ma part, pour ambidextre, c'est corrigé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morion de VentfroidComte - Administrateuravatar


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   Sam 8 Avr 2017 - 16:26
Parfait ! Puisque tout est en ordre, je te valide, bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Amédée de Maan   
Revenir en haut Aller en bas
 
Amédée de Maan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous resterons sur terre - Film.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: