Marbrume



Partagez | 
 

 Victoire De Brasey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Victoire de BraseyBaronneavatar


MessageSujet: Victoire De Brasey    Mer 5 Avr 2017 - 11:43




Victoire De Brasey




Identité



Nom : De Brasey
Prénom : Victoire, Aurore
Âge : 17 ans
Sexe : Féminin
Rang : Noble - Baronne
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Voie du Noble mondain
Les 4 points :

- 2 en Intel
- 2 en Char

Compétences et objets choisis : (voir topic Système Rp & Xp)
Compétences :
- Alphabétisation
- Diplomatie
- Discernement
- Étiquette

Objets choisi : Rien en particulier (pas d'armure, pas d'arme...)


Physique



Victoire est une jeune femme légèrement plus grande que la moyenne. Au premier coup d’œil ce n’est certainement pas la baronne que vous allez remarquer. Discrètement, plutôt commune elle est plutôt du genre invisible, sans pour être autant être négligée. Victoire à de longs cheveux bruns, légèrement ondulés, qu’elle semble entretenir avec soin. Il n’est pas rare de la voir avec les cheveux attachés en une coiffure plutôt sophistiquée. Son visage plutôt ovale arbore des traits fins, des petites pommettes souvent roses et des grands yeux bruns qui semblent absolument tout détailler. Si la jeune femme ne sort pas de la masse, ses tenues vestimentaires restent tout de même de qualité, vous ne la verrez jamais sortir sans être parfaitement apprêtée. Victoire et Grâce semblent avoir quelques points communs physiques, le tout amenant à une certaine ressemblance qu’il ne vaut mieux pas évoquer avec la cadette.

Personnalité



Depuis son enfance Victoire passe pour une personne particulièrement introvertie, douce, discrète, invisible, elle ne parvient jamais à attirer l’attention. Elle semble être dotée d’une écoute remarquable, d’un sourire ravageur et d’une joie de vivre plutôt prononcée. Pourtant, derrière ce masque de petite fille mondaine parfaite, ce cache une véritable vipère toujours à l’affût de la moindre opportunité. Oh oui, si une chose est sûre c’est que Victoire ne veut qu’une chose dépasser sa sœur, pour se faire tous les coups sont permis. Ainsi il n’est pas rare que la jeune femme s’adosse à des plaisirs beaucoup moins recommandables, maladresse parfaitement maîtrisée, petite révélation –évidemment non volontaire-, rumeurs, enquêtes… La jeune femme semble avoir un véritable don pour obtenir une montagne d’information et même si elle ne sait pas encore utiliser le tout à la perfection, elle est certaine qu’elle y arrivera.



Histoire



Victoire n’était pas un bébé attendu, troisième enfant de la famille de Brasey, sa naissance était le fruit de la volonté des trois, un cadeau particulièrement inattendu pour dire vrai. C’est six ans après l’héritier de la famille, deux ans après sa sœur aînée, que le premier cri du bambin avait résonné dans le domaine, un sixième jour d’un mois de juin. Contrairement à ce qui aurait pu être fait, les De Brasey n’avaient pas mis de côté la nouvelle née s’appliquant comme pour les deux premiers à offrir une éducation sévère et particulièrement exigeante.

Les dix premières années de Victoire, furent particulièrement insouciante, discrète la jeune fille semblait rester dans l’ombre de sa sœur Grâce. Victoire ne semblait jamais arriver à la hauteur de sa sœur aînée, elle dansait beaucoup moins bien, ne savait pas manier aussi bien la langue, la forme de ses lettres n’était pas aussi belle et précise. Aux yeux de la brune, sa sœur était bien trop parfaite et Grâce involontairement sans doute ne cessait de le lui rappeler. Trop discrète, trop calme, trop timide, Victoire ne parvenait jamais à attirer l’attention de ses proches, ou des amis de la famille qui n’avaient d’yeux que pour l’héritier et la petite merveille que représentait sa sœur aînée. Oh, Victoire était loin d’être idiote, loin de ne pas savoir faire, non, elle était douée, très même. La jeune fille répondait parfaitement à l’exigence élevée de ses parents, en particulier celle de sa mère, mais jamais suffisant pour atteindre le niveau de celle qui n’avait que deux ans de plus qu’elle. Si une chose l’avait marqué dans sa tendre enfance, c’était bien ce soir-là, Victoire s’était appliquée toute une soirée à faire rédiger un poème pour sa famille, elle y avait inclus avec précision chacun des membres. Son père qui faisait vivre la famille, sa mère qui d’une main de maître gérait le domaine, son frère pour son absence et sa bravoure, sa sœur pour son élégance et puis elle pour son indifférence. L’enfant y avait vraiment mis du cœur dans l’ouvrage, cependant elle n’avait reçu qu’en guise de remerciement que reproche et colère. Oui, Victoire n’avait conservé qu’un sentiment d’amertume de ce soir-là. Une fille de son rang ne chante pas, ne rédige de pas de poème ce n’est pas suffisamment noble, suffisamment bien. Là où elle avait eu encore l’espoir de voir sa sœur pour laquelle elle n’avait pas retenu les flatteries lui venir en aide, elle n’avait obtenu que des piques et un regard trop plein d’assurance.

Le jour de son dixième anniversaire, Victoire et sa sœur furent envoyées à Marbrume dans la demeure de la Vicomtesse Anelyse de Restellis. Si la jeune fille avait pu se réjouir de visiter et résider dans une grande ville, il n’en fut rien. L’éloignement avec les autres membres de sa famille représentait plus une souffrance qu’une véritable bénédiction. Les deux jeunes filles n’avaient guère le choix et rapidement, elles avaient toutes deux compris que ce séjour était loin d’être un cadeau. La Vicomtesse n’était là que pour vérifier le savoir-vivre et l’éducation des enfants, pour mettre à l’épreuve les fillettes et approfondir les connaissances de chacune. Le véritable objectif de tout ceci n’avait que pour but de créer des liens entre les grands noms de Marbrume, et qui sait, peut-être trouver des futurs époux pour les deux demoiselles.

Quatre ans, c’est le nombre d’années que Victoire et Grâce avaient passées avec la dame Anelyse de Restellis, loin de s’y plaire la jeune fille avait tout fait pour essayer de sortir de l’ombre de sa sœur, en vain. Victoire avait toujours eu cette impression de rivalité, cette envie de faire mieux, tout en hissant cette sœur parfaite de manière toujours supérieure à elle. Oui, Grâce était toujours plus, toujours mieux, toujours. Même dans la grande ville de Marbrume, cela ne changeait pas. Quatre années avaient fini par passer, quatre années longues et intensives, ponctuées par des bals et des cérémonies toutes plus barbantes les unes que les autres. Grâce était toujours souriante, toujours habile dans ses phrases, dans la manipulation et à chaque fois que l’attention avait une chance de retomber sur Victoire la plus grande venait reprendre le tout sans aucune pitié. La cadette ne connaissait jamais de moment de repos, de détente, elle avait beau essayé de s’imposer, de tisser des liens intéressants de se rapprocher des fils de bonne famille, jamais au grand jamais elle ne parvenait à ses fins pour son plus grand malheur. Le dernier soir avant le départ des deux femmes, dame Restellis avait organisé un véritable festin le tout accompagné par de la musique. Ce soir-là, Grâce était absolument magnifique et Victoire s’était surprise à souhaiter du plus profond de son être lui ressembler. Pensant bien faire Victoire avait mis une tenue similaire, ainsi qu’une coiffure réalisée à la mèche prêt à l’identique de cette de son aînée… L’attention mignonne n’avait pas eu l’effet escompté et c’était un véritable conflit qui avait éclaté entre les deux frangines. Déçue la petite Victoire avait changé sa promesse, souhaitant à présent dépasser largement sa sœur dans tous les domaines.

Victoire et Grâce étaient enfin rentrées dans le domaine familial pour le plus grand bonheur de la plus jeune qui conservait l’espoir de parvenir à la hauteur de sa sœur. Elle continuait à s’entraîner, redoublant ses efforts afin de faire honneur à sa famille, mais surtout afin de dépasser sa sœur. Victoire souhaitait elle aussi trouver un jour un prétendant –qui serait évidemment beaucoup plus haut placé que celui de Grâce-. La jeune femme avait envié sa sœur pour ses fiançailles, avait même essayé de se rapprocher d’elle pendant cet échec, sans pour autant y parvenir. L’écart entre les deux filles de Brasey semblait bien trop important. Le quotidien du domaine fut un jour légèrement modifié, un ami de son père était venu loger pour quelque jour. Une nouvelle fois, Victoire avait bien essayé d’attirer l’attention du vieil homme, mais celui-ci n’en avait que pour les charmes de Grâce. Les jours passèrent et l’ambiance du domaine était agréable, les apparences étant particulièrement importante, il n’était pas possible de dévoiler une tension quelconque.

Le dernier soir avait été plus arrosé que les autres, la famille fêtant le départ prochain de leur invité. Victoire avait largement profité de cette soirée, riant et s’autorisant quelques discussions. Pour une fois, elle avait eu l’impression d’avoir véritablement sa place, sans être dans l’ombre de personne. Cependant, le début de la nuit tourna bien différemment… Alors que la jeune femme se baladait dans les couloirs, cherchant un coin plus calme pour rédiger une lettre, elle avait surpris un échange salivaire plutôt langoureux entre sa sœur et l’ami de son père. Les yeux de Victoire s’étaient légèrement écarquillés et sous le choc elle avait tout laissé sur place, claquant la porte pour retrouver le réconfort de leurs mères. Victoire avait absolument tout raconté et sous la panique, l’émotion, en avait certainement un peu rajouté. La cadette avait précisé que le couple improvisé avait dû aller bien plus qu’un simple bisou. Ah, la parfaite n’était plus si parfaite et étrangement, la jeune femme s’était sentie particulièrement soulagée, n’éprouvant ni remords ni culpabilité devant sa trahison vis-à-vis de son aînée.

C
ontrairement à ce que Victoire avait espéré, Grâce ne connut aucune remontrance, aucun reproche. La jeune femme avait fini par se convaincre qu’elle ne pourrait jamais faire le poids face à sa sœur, pire que sa mère n’était même plus en mesure de la remettre à sa place. Pourtant, quelque semaine plus tard, Grâce était tombée malade, entraînant l’inquiétude de sa sœur qui avait fini par venir prendre de ses nouvelles. Un problème de digestion qu’elle lui avait dit, naïvement la jeune Victoire l’avait cru, bien loin d’imaginer à quel point la mère de la famille avait pu être vicieuse. À partir de ce moment, quelque chose s’était davantage brisé entre les deux sœurs, quelque chose que même Victoire ou Grâce n’était pas en mesure d’identifier.

Puis, la fange était arrivée avec les merveilleuses créatures, les fangeux. Plus rien n’était comme avant, il fallait fuir le domaine et les enfants étaient de nouveaux envoyés chez Dame de Restellis. Les parents n’avaient pas réussi à résister, le domaine les terres, tout avait disparu, pris par cette triste réalité. L’installation chez la noble s’était vu définitive, du moins, le temps de trouver des solutions et il avait fallu apprendre à vivre autrement. Avec le temps la vie avait finalement repris le dessus, un quotidien nouveau avait vu le jour et tous avaient fini par trouver leurs marques dans cette grande ville. Grâce fidèle à elle-même avait rapidement trouvé un nouveau prétendant, le Baron de Sombrebois, alors que Victoire devait se contenter d’un simple prêtre, cadet d’une famille noble de Marbrume. Si Victoire avait accepté cette union, c’était de nouveau pour ne pas passer pour celle qui n’avait rien. D’ailleurs, elle n’avait pas été mécontente de son choix, surtout lors de la découverte… Alors qu’elle pensait que le mariage de sa sœur se passait parfaitement bien, qu’elle recevait chaque jour les compliments des parents, une personne du temple avait fait une étrange découverte… Un lien de parenté entre Sombrebois et de Brasey…. L’affaire avait fait un véritable scandale, la famille avait dû justifier de son ignorance, débouchant le tout sur l’annulation du mariage. Le mot honte venait faire écho au nom de Brasey et Grâce n’était à présent définitivement plus dans les faveurs des parents. C’était l’occasion parfaite pour Victoire de se démarquer, d’épouser son prêtre qui lui devait monter dans la hiérarchie du temple. Tout semblait enfin sourire à la jeune femme qui n’en fut que d’autant plus déçue quand son cher et tendre fut porté disparu. Les deux filles étaient finalement exactement au même point, dans un état d’échec pitoyable –quoiqu’aux yeux de Victoire, Grâce l’était beaucoup plus qu’elle-. Si les fiançailles de la plus jeune lui avait permis d’obtenir des connaissances dans le domaine religion de participer à des cérémonies, cela lui avait aussi donné l’envie de prier beaucoup plus, d’être davantage proche du temple et des prêtres/prêtresses. Oui, de manière sous-jacente, la jeune femme avait ressenti un véritable sentiment d’apaisement, presque d’épanouissement dans ce lien avec son très cher disparu.

Victoire n’était pas parvenue à obtenir un nouveau prétendant essuyant plusieurs échecs, alors que de son côté Grâce avait failli se remarier, mais son prétendant à elle avait disparu pour le plus grand malheur de Victoire –qui avait bien compris que sa sœur aînée n’appréciait pas le moins du monde son futur époux-. De nouveau à égalité, la jeune femme était plus déterminée que jamais à passer enfin devant sa sœur. Son objectif était simple, redorer l’honneur de la famille et ainsi recevoir les félicitations de son frère, sa mère et son père. Le tout en évinçant discrètement sa sœur et si cela voulait dire la perturber de façon purement officieuse, alors rien ni personne ne pourrait l’en empêcher. Après tout n’était-ce pas Grâce elle-même qui avait provoqué cette rivalité de longue date ? Elle n’avait cas en assumer pleinement les conséquences.


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Ouep Cool
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Déjà là
Vos premières impressions ? Toujours bonne
Des questions ou des suggestions ? /



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor de RougelacComteavatar


MessageSujet: Re: Victoire De Brasey    Mer 5 Avr 2017 - 11:59
Re bienvenue avec cette sœurette de Grâce! La fiche est... superbe! Ça promet de sacrées intrigues mondaines! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tancrède de MadriteVicomteavatar


MessageSujet: Re: Victoire De Brasey    Mer 5 Avr 2017 - 12:04
Re bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denea AlberickHerboristeavatar


MessageSujet: Re: Victoire De Brasey    Mer 5 Avr 2017 - 17:43
Hey Victoire !

Et re-bienvenue
Je suis tellement contente que t'ai pris mon prédef Crying or Very sad tropd'émotions

N'ayant rien à redire sur ta fiche, je te valide donc

Tu connais la maison, file t'amuser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr d'AuvrayBanneretavatar


MessageSujet: Re: Victoire De Brasey    Mer 5 Avr 2017 - 17:48
Re-bienvenue Very Happy

Un prédef qui était attendu, félicitations pour la validation. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoire de BraseyBaronneavatar


MessageSujet: Re: Victoire De Brasey    Mer 5 Avr 2017 - 17:57
Merci beaucoup beaucoup ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Victoire De Brasey    
Revenir en haut Aller en bas
 
Victoire De Brasey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TESSON Angéline Victoire
» Le 8 Mai : Fête de la victoire de 1945
» FR3 - Les Diamants de la victoire, avec Lorànt Deutsch
» Cantique 132 : Chant de victoire
» Le Havre - Rue Charles Victoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: