Marbrume



Partagez | 
 

 Cordélia Sene

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité


MessageSujet: Cordélia Sene   Dim 25 Oct 2015 - 21:38




Cordélia Sene




Identité



Nom :  Sene
Prénom : Cordélia
Âge : 43 ans
Sexe : Féminin
Rang : Cordélia est la bâtarde d'un baron. Enrôlée jeune dans l'armée, elle a lentement gravi les échelons pour devenir Capitaine de la Milice chargée des explorations extérieures
Signe Particulier : Ambidextre. En ce moment, son bras droit est en écharpe, suite à la morsure d'un fangeux.

Physique



Cordélia était une femme à l'allure austère et sinistre. D'une taille et d'une corpulence plutôt moyennes, elle passait assez inaperçue au sein de l'armée. Les cheveux coupés assez courts pour une femme marquaient son attachement au corps militaire, mais ses traits avaient quelque chose de singulier. Fins, aquilins, ils dénonçaient une ascendance noble, qui quelques parts avait dégénéré suffisamment pour l'emmener sur la ligne de front.

Ses lèvres étaient bien dessinées et d'un rouge profond qui aurait pu faire pâlir de jalousie des comtesses. Mais ses yeux noirs dont les coins retombaient mollement donnaient à sa physionomie quelque chose de bâtards et de peu attrayant. Non, elle n'était pas particulièrement belle, même si en cherchant bien, on aurait pu lui trouver un peu de charme. Sans doute plus encore si sa peau n'était pas olivâtre et souvent tannée pour le soleil. Encadré par une tignasse épaisse et d'un bond assombri par les années, son visage, enfin, ne dégageait pas grand chose de féminin. Simplement une froideur et une dureté toute militaire.

Mais cela n'avait jamais été un problème pour Cordélia. Elle n'avait jamais été coquette, et se souciait peu de son apparence. La plupart du temps, elle portait une armure ferrée ou de cuir sombre et depuis qu'elle avait accédée au poste de commandant, une grosse cape rouge. Bordée de plumes de corbeau qui était plus destinée à l'apparat qu'à la protéger du froid, Cordélia y ajoutait souvent une écharpe de laine particulièrement laide, mais qu'un commerçant de Marbrume avait accepté de lui céder pour une somme modique. Le reste de ses économies passaient dans deux choses : ses bottes souples à la semelle régulièrement changée, et son épée. Elle la gardait contre sa cuisse, attachée à sa ceinture, enfermée dans un fourreau épais et extrêmement simple.


Personnalité



Calme, cynique, perspicace, désagréable, franche, intelligente, bonne combattante, ancienne archère de l'armée.
Juste,

Cordélia n'avait jamais été une bonne chanteuse, mais elle devait avouer que cela lui faisait du bien, de brailler avec ses hommes au fond d'une taverne interlope. Une lourde chope mousseuse à la main, le rose aux joues, et les yeux mi-clos. Un bras gaillard lui était passé non pas autour des hanches mais bien sur les épaules. On la traitait comme un bon lieutenant, et surtout un lieutenant mâle. Les blagues fusaient, les faits d'armes enjolivés qu'elle n'avait pas le coeur de briser, et bientôt l'un de sous-officiers sauta sur la table pour y danser. Lachant sa tasse, elle applaudit bruyamment - non sans avoir du mal à faire retomber ses mains l'une contre l'autre.

Ah! Elle avait toujours aimé lever le coude! C'était sans doute son seul défaut. Et puis les femmes qui arrivaient à coucher les congénères masculins obtenaient souvent déférence et respect en retour. C'était sans doute pour ça que Cordélia avait commencé à boire comme un trou. En arrivant à l'armée, elle avait plutôt mené une vie sobre - jusqu'à 12 ans environ - mais très vite elle avait été entraînée. Et elle s'était laisser faire. Pendant quelques heures, elle oubliait ses responsabilités, son sérieux et la proximité oppressante de la mort. Jamais elle ne reprocherait à quiconque de finir dans une auge à cochons ou de vomir sur la place de la ville. Temps qu'on était sombre pendant le service! Et puis, qui était-elle pour emmerder ses hommes pendant leur temps libre ? Temps qu'on ne l'emmerdait pas elle!

Car Cordélia était une femme hargneuse qui lorsqu'il lui arrivait d'être sobre, avait une allure de prêtresse sinistre et désagréable. Ce qui reflétait plutôt son état d'esprit général. D'un calme à toutes épreuves - sauf à celui d'une bonne mousseuse - la désormais commandante de la milice extérieur était connue pour sa capacité à prendre des décisions difficiles et à s'y tenir. Son intelligence était considérée comme froide et pragmatique - obéissait à une bien étrange logique - , n'ayant pas hésitez à sacrifier plusieurs de ses hommes pour en sauver d'autres, elle s'était aussi récemment laissée mordre au bras par un fangeux pour qu'il n'atteigne pas la gorge d'un officier. Devant une chope, elle avait avoué que si la victime avait été inutile lors de la retraite qu'elle avait programmé à l'avance, elle l'aurait laissé se faire dévorer.

La milicienne avait sa propre logique, qui ne laissait guère la place aux bons sentiments. Si elle pouvait regretter la mort d'un ami ou d'un guerrier valeureux, elle ne apitoyait jamais sur un corps sans vie. Cordélia avait toujours réprimé ses émotions au profit du pratique. A tel point qu'avec nos yeux modernes, son comportement confinerait à une certaine forme de sociopathie.

Cordélia n'avait pas de valeurs morales particulières. Elle savait obéir aux ordres mais conservait une certaine indépendance. Ce qui convainc beaucoup de ses hommes et de ses supérieurs qu'en cas de crise, on pouvait aisément se tourner vers elle. Plus encore qu'une bonne condition physique pour son âge et un certain talent à l'épée et à l'arc, Cordélia était une stratège et un leader né.

Histoire



L'histoire de Cordélia n'avait rien d'exceptionnelle. Enfin pas vraiment. Elle n'avait jamais vécu de drame, et son caractère aussi pragmatique qu'alcoolique n'avait pas de raison d'être particulière - en dehors d'une hérédité douteuse. Elle était ce qu'elle était - ce qu'elle acceptait avec un certain fatalisme. Comme toujours.

La milicienne était née dans un village perdu dans les collines, à plusieurs kilomètres de Marbrume. Cette bourgade avait la particularité d'échapper relativement fréquemment aux divers épidémies et aux famines. Peut-être parce que les miasmes et aux parasites oubliaient qu'elle existait. Ce fut donc assez tranquillement que Cordélia vécut ses premières années. Sa mère vivait encore avec ses parents, dans la forge familiale. Un établissement modeste mais dont les ustensiles disproportionnés - masses, marteaux et soufflets énormes - dissuadaient quiconque de s'en approcher. Cependant quelques années plus tard, la fillette apprit cela n'avait nullement découragé un baron du coin. Non pas un saccage ou un pillage comme il pouvait arriver, mais simplement une fête villageoise en l'honneur du nobliau qui s'était prolongée dans la nuit. Et dans le fourrage du mulet. Pas franchement glorieux pour un baron, mais tout à l'honneur de la ribaude qui avait accouchée d'une enfant de sang noble. Et souffrant probablement du même alcoolisme de ses parents.

Pourtant ce trait héréditaire ne se déclara que lorsque Cordélia entra dans l'armée. Un petit contingent d'hommes et de femmes destinée à faciliter le trafic commercial de la région et à repousser les brigands un peu trop audacieux. Cette unité campagnarde appartenait à un comte quelconque auquel la jeune Cordélia prêta serment sans même l'avoir vu. Très vite la jeune fille qu'elle était manifesta des dons au combat rapproché, notamment à cause d'une ambidextrie à l'efficacité redoutable. Laquelle, pourtant ne lui facilita pas la vie lorsqu'elle dut apprendre à écrire. Accédant alors à un piètre poste de caporal, on la força à rédiger des ordres militaires. Ceux-ci arrivaient toujours à leurs destinataires dans un orthographe approximatif qu'ils devaient même décoder avec une aide tiers ou se résoudre à lire à voix haute.

Pourtant, Cordélia n'était pas stupide. A, à peine 16 ans, elle parvint à repousser une horde de bandits beaucoup trop professionnels pour la bande de bras cassés qu'elle dirigeait entre deux soirées dans les bars provinciaux. Non seulement la jeune fille était parvenue à empêcher les criminels d'incendier le village, mais en plus, elle fit montre d'une grande astuce lorsqu'elle les prit à revers en traversant un pont effondré sur une mule en se faisait passer pour une prostituée. Au milieu d'un tas de cadavres, elle fit l'admiration de ses camarades. A tel point que son nom parvint aux oreilles du comte qui la nomma - toujours du haut de son château - lieutenant de sa division.

Au fil des années, par son ingéniosité et ses méthodes improbables, Cordélia gravit les échelons de l'armée. Dès années plus tard, alors qu'elle plafonnait au poste de commandante en chef de l'armée du comté, les fangeux apparurent. Ce ne fut d'abord qu'une rumeur. Comme pour les famines, rien ne s'était passé dans les alentours des villages qu'elle protégeait. Mais bientôt, des voyageurs commencèrent à disparaitre. De nuit surtout. Les rumeurs enflaient, provenant de la capitale. Intimant aux nobles d'abord, puis même au plus minable des traîne-savates de venir s'abriter derrière les murailles de Marbrume.

Alors qu'elle évacuait sa contrée, dirigeant plus de 200 hommes en armes, leur convoie fut décimé. Blessée à la tête, à la jambe et déplorant la mort de la moitié des paysans qu'elle était sensée sauver, Cordélia parvint à Marbrume tant bien que mal. Cependant, son rapport de s'arrêta pas aux pertes. Devant - pour la première fois - face aux nobles de la capitale et surtout à son propre comte rescapé, elle détailla ses observations. Les Fangeux s'attaquaient aux hommes, jamais aux bêtes. La plupart des bestiaux disparus avaient fui dans la panique ou avait été abattu par des flèches mal lancée dans la pénombre. Les fangeux avaient toujours un mouvement de recul quand on brandissait une torche vers eux, sans que ça les éloigne complètement....

Surpris par un tel rapport - surtout venant d'un capitaine de province d'un âge beaucoup trop avancé pour ne pas avoir pris sa retraite - on la nomma Commandant des Missions extérieures.

Ce fut d'ailleurs au cours de sa dernière sortie qu'elle fut blessée. Depuis, son bras droit est en écharpe, lançant pensant qu'elle aura du mal à se défendre. Mais c'est sans compter sur son esprit et son fidèle bras gauche...

Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui!
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...)  En cherchant sur plein de top site
Vos premières impressions ? J'aime bien
Des questions ou des suggestions ? J'aurais mis « médiéval » et pas « moyen-âgeux » xD



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Cordélia Sene le Lun 26 Oct 2015 - 23:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Lun 26 Oct 2015 - 22:17
Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Auray de VauvrurComteavatar


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Mar 27 Oct 2015 - 16:11
Bonjour Cordélia et bienvenue !

On ne t'oublie pas mais nous sommes en train de revoir quelques points sur la milice, notamment les différents grades. Et la possibilité ou non pour les femmes d'y accéder (d'ailleurs nous t'invitons à donner ton avis dans le sondage).

J'aime beaucoup ta fiche, ça fait plaisir de voir une femme d'âge mûre (et alcoolique, j'adore ). Je t'invite donc à faire un peu preuve de patience, il est très probable que tu ne puisses pas être commandant des forces extérieurs, éventuellement capitaine vu ton âge et ton expérience, mais peut-être le grade encore en dessous, en ne prenant la tête que d'une petite troupe.

En fait comme tu viens d'un comté extérieur, le grade que tu avais là-bas n'a pas d'influence sur celui que tu as à Marbrume, tu as tout à prouver en rentrant au service du duché.

Je t'invite d'ores et déjà à modifier le terme de lieutenant qui était un terme administratif à l'époque médiéval et lorsque nous aurons publier les nouveaux rangs de la Milice (dans la soirée), à t'y référer pour faire encore quelques modifications.

Puisque les grades sont valables pour tout le royaume, et dans un soucis d'homogénéité... (mais aucun soucis pour avoir eu un très haut grade dans les rangs d'un comte, cependant, ton comte n'a plus de terre désormais et avec lui tu perds ton rang)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héloïse CoutrierCouturièreavatar


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Mar 27 Oct 2015 - 17:24
Bienvenue Cordélia !
J'ai apprécié lire ta fiche, tu as un style très agréable et ton personnage est super !
Maiiiiis.... Maiiiiis... Elle risque de devenir un fangueux a cause de la morsure ?!! Θ_Θ
J'espère que tu te plairas parmi-nous ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Mer 28 Oct 2015 - 13:12
Ca ne me dérange pas du tout d'effectuer ces changements et de perdre mon rang.
Néanmoins Cordélia n'est pas qu'une femme qui sait se battre, elle a de l'expérience a fait partie d'une armée régulière dont les survivants la considère encore comme leur officier.

Je préfère attendre que vous vous soyez mis d'accord pour modifier ma fiche^^
Revenir en haut Aller en bas
AigrefinAdministrateuravatar


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Jeu 29 Oct 2015 - 15:41
Bonjour, et bienvenue sur Marbrume !

A mon tour que de donner quelques précisions sur ta fiche, surtout que nous avons, à présent, trouvé un compromis à toute cette histoire de grades et de hiérarchie.

Une belle écriture, effectivement, et un personnage bien monté, avec son caractère. Cordélia a quelque chose, et elle eût assurément fait un bon sergent ou capitaine. Mais, désormais, elle pourra soit être soldat/milicien, soit être coutilier (voir ici pour davantage de précisions).

Dernier détail ; le changement social qu'a subit Marbrume, avec les femmes qui peuvent désormais rejoindre les rangs de la milice, n'est présent que depuis quelques mois, tout au plus depuis l'arrivée des Fangeux. Avant, cela n'était pas possible, que ce fût pour la milice comme pour l'armée. Or, je vois que Cordélia a effectivement rejoint les rangs militaires bien avant cela, ce qui pose donc problème.

Je vois que ton personnage est juste. Juste vis-à-vis de la loi et de l'ordre, ou juste avec ses hommes ? Si c'est le dernier cas, quitte à quelque peu modifier la psyché profonde de ton personnage, elle aurait pu faire usage des armes justement dans le brigandage (ce qui est pour le moment, semble-t-il, à l'opposée de ton historique). Mais il ne s'agit là que d'une piste, qui pourrait passer. Mais si jamais tu en vois d'autres de plausibles, n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
InvitéInvité


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Jeu 29 Oct 2015 - 20:27
Merci pour vos réponses, hélas ce changement complet du background me demande de réécrire le personnage, et changer profondément son caractère probablement aussi son physique. Enfin son histoire doit être refaite. Je ne pense donc que mon personnage tel que je l'ai imaginé ne colle plus du tout avec celui que vous attendez.
Je vais donc laisser là le forum et trouver un autre univers pour créer un autre personnage.
Je tiens quand même à vous faire par d'un certain mécontentement de ma part: je trouve anormal qu'on change les règles du jeu, après la mise en route du forum sans en prévenir préalablement les joueurs. S'il y avait eu une annonce, prévenant avant la rédaction de ma fiche que vous n'acceptiez pas de miliciens en raison d'une réécriture de l'univers, cela m'aurait paru tout à fait normal. Mais là, quand même, c'est un peu fort :/

Néanmoins, je vous quitte sans animosité car je pense que votre univers pourrait gagner en cohérence grâce à cette nouvelle règle. Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Jeu 29 Oct 2015 - 20:32
Nous nous excusons pour cela Cordélia, mais ce changement n'avait pas été prévu tout simplement parce que nous n'avions pas prévu dans un univers médiéval qu'autant de femmes voudraient se proposer miliciennes haut gradées. Nous avons remarqué notre oubli à la proposition soudaine de plusieurs fiches féminines de ce type, et il nous fallait donc modifier tout cela. Les femmes n'ont jamais été dans l'armée au Moyen Age et nous pensions logique qu'elles soient peu nombreuses voire exceptionnelles à Marbrume.

Tu peux néanmoins diriger ta petite équipe même en étant une femme, c'est le grade de coutilier comme expliqué sur le nouveau sujet =)

Je te souhaite en tous les cas bonne continuation à toi, en espérant que tu trouveras forum à ton pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
AigrefinAdministrateuravatar


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   Jeu 29 Oct 2015 - 20:38
Je comprends tout à fait que la réécriture d'une fiche pousse à quitter un forum, par dépit et sensation de temps perdu.

En ce qui concerne le changement de règle, il s'est fait pour une bonne raison. Quant à l'annonce, elle a été faite, notamment par le biais d'un sondage, mais ta fiche avait effectivement déjà été écrite lorsqu'il a été lancé. Fallait-il lancer une annonce quant à l'ouverture du sondage, et ouvrir ce dernier deux jours plus tard ? Je ne pense pas, d'autant plus que, si jamais tu avais été épargnée, une autre personne aurait peut-être vécu la même histoire ; écrire une fiche juste avant que l'annonce du sondage ait été faite. Deux jours plus tôt.

Bonne continuation à toi, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Cordélia Sene   
Revenir en haut Aller en bas
 
Cordélia Sene
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cordéonneux in est toudis joyeux
» En aout on construit...besoin conseils
» Mes savons feutrés faits avec ma maman...
» François Pelletier et Amanda Ouellet Lavoie
» Cordélia Charron / Désiré Lavoie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches obsolètes-
Sauter vers: