Marbrume



Partagez | 
 

 Carole Lénard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Carole Lénardavatar


MessageSujet: Carole Lénard   Dim 19 Fév 2017 - 16:52

   


   

   

Carole Lénard


   


   

Identité



   Nom : Lénard
   Prénom : Carole, Yolette
   Âge : 26 ans
   Sexe : féminin
   Rang : prostituée officiant dans un bordel du Labourg.
   Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Carrière de prostituée
Charisme +2 ;
Intelligence +2
   Compétences et objets choisis :
Alphabétisation ;
Séduction ;
Bas fond ;
Travail du bois ;

1 coutelas ;



   

Physique




À son grand dam, et pour le bonheur de Madame Patenaude, Carole n'est pas d'allure à déplaire aux hommes.

Bien qu'elle soit relativement grande, elle n'a pas la silhouette élancée d'une athlète mais arbore quelques généreuses formes, quand bien même la famine les ait amoindries. Ses hanches et sa poitrine sont ce que la Patenaude aime la voir mettre en valeur, tout comme sa longue et flamboyante chevelure qu'elle est priée de rehausser en chignon.

Ses joues légèrement creusées par la faim se fardent le soir, tout comme ses yeux d'un bleu si clair qu'il paraît gris disparaissent sous des khôls faisant oublier le désarroi qui s'y lit pourtant. Sous cette couche de fond de teint se dissimule une peau claire présentant çà et là quelques taches de son, notamment sur ses pommettes et ses épaules.

Ses lèvres fines qu'elle pare de pourpre l'heure venue n'ont pas esquissé le moindre sourire franc depuis de longs mois et se pincent régulièrement sous le goût de la culpabilité, du remords et du désespoir.


   

Personnalité



La brusque descente aux Enfers de Carole n'est pas sans avoir eu un impact conséquent sur la vie de la jeune femme. Elle qui était autrefois une fière fille de bonne famille, aux manières distinguées et aux loisirs oisifs, s'est trouvée rapidement confrontée à la misère humaine dont elle fait aujourd'hui partie intégrante.

Côtoyer ceux qu'elle prenait en pitié fut un temps lui a appris à se montrer humble et reconnaissante quand le destin se décide à lui accorder un répit. Mais ces derniers se font rares et c'est davantage la honte et l'angoisse qui l'assaillent chaque jour.

Ses affaires dans le quartier du Labourg ne sont connues que d'elle seule, du moins l'espère-t-elle. Cachant la triste vérité à son père, elle éprouve une culpabilité pesante à lui assurer que les quelques piécettes qu'elle ramène au foyer familial sont celles d'une famille respectable lui ayant confié l'alphabétisation de ses enfants. Sa crainte qu'il ne découvre ce qu'elle est réellement devenue est presque aussi forte que celle qu'elle éprouve à chaque client qu'elle voit passer la porte du Comaret sans savoir s'il la toucherait ou non. Et pourtant, son amour pour sa famille la persuade que c'est là le seul moyen de subvenir à leurs besoins.

Carole est une femme humiliée qui ne sait se souvenir du passé sans éprouver une profonde rancœur envers tous ces réfugiés qui amoindrissent les ressources de Marbrume et qu'elle tient pour responsables de la mort de sa mère. Eux n'ont droit qu'à sa haine sourde et tue tant qu'ils la paient, et à son dédain le plus sincère dès lors qu'elle quitte le Comaret.

Paradoxalement, Carole est aussi une femme très croyante. Elle voit le Fléau comme la conséquence des péchés du genre humain et redoute le jour qui la changera en Fangeux. Se sentant prise au piège, ne trouvant qu'un moyen sordide pour faire survivre sa famille, elle ne peut concevoir pourtant d'abandonner son père et son jeune frère à la famille qui a terrassé la femme et la mère de ces derniers. Ainsi se rend-elle au Temple à la moindre occasion pour implorer le pardon et la clémence des Trois ainsi que la bienveillance protection de Rikni dont le domaine nocturne est celui où la pauvre enfant s'adonne à ce qu'elle n'osera jamais avouer.

   

Histoire



Le ciel de Marbrume s'était fait opaque depuis plusieurs jours, comme s'il accompagnait le deuil de la famille Lénard dont le destin ne semblait pas avoir fini de se jouer. La misère s'était présentée au pas de leur porte peu après que les réfugiés ne se soient présentés à celui de la cité fortifiée.

Le danger rôdant dehors, rares étaient ceux osant s'aventurer hors de l'enceinte de Marbrume et les plus téméraires en arrivaient à réclamer des sommes exorbitantes dès lors que l'on quémandait leur aide. Le bois, comme bien d'autres ressources, était venu à manquer et le savoir faire Lénard devint aussi utile qu'une passoire pour écoper un navire. Les tables, les chaises, les vaisseliers ne faisaient plus envie qu'à ceux souhaitant parer au rude hiver, et ces clients là ne rendaient pas les affaires bien rentables.

Les belles étoffes s'étaient transformées en haillons, comme cette robe et cette cape sous laquelle s’emmitouflait Carole au détour d'une ruelle. Ses mains, devenues caleuses à force de tenter tant bien que mal de travailler la terre pour gagner son pain, recouvraient son visage blafard humidifié par des larmes qui n'en finissaient plus de couler. La maison familiale s'était tue trois jours auparavant, après que sa mère n'ait laissé échapper son dernier soupir, comme tant d'autres en ces temps de famine. Les efforts d'Enguerrand pour maintenir leurs affaires à flots étaient loin d'avoir suffi à les maintenir bien portants, et, malgré ses efforts et toute sa bonne volonté, Carole n'était pas une fille de la terre.

L'atmosphère pesante de la demeure familiale avait fini par avoir raison de la jeune femme qui n'eut d'autre loisir que celui d'errer sans but dans les ruelles de la cité, errant comme un spectre sans but en se confrontant à chaque détour à cette misère dans laquelle les réfugiés les avaient plongés. Où qu'elle aille, où qu'elle tourne, tout la ramenait à la triste réalité qui s'était abattue sur Marbrume. Ces visages étrangers lui faisaient grincer les dents, ce sol gelé lui faisait regretter le piètre état de ses chausses et ce vent glacial lui ramenait l'odeur putride de ces terres qu'ils avaient perdues.

Comme signe de renoncement, Carole s'appuya contre un mur sur lequel elle s'assit sur le premier banc miteux qui se présenta à elle et demeura là immobile, les poings posés sur ses genoux froissant la laine de sa cape tandis qu'elle se cachait davantage sous sa large capuche. À quoi bon lutter, finalement ? Les fangeux s'étaient déjà approprié le monde, alors pourquoi Marbrume leur résisterait ? Que ce soit par la violence ou par cet ersatz de siège que tenaient ces répugnantes créatures, tous étaient voués à mourir entre ces murs. Alors autant que la fin soit rapide, non ?

Les yeux de la jeune Lénard se ravivèrent un instant au fumet d'une délicieuse soupe de légumes qu'elle tenta de chasser de son esprit. Voilà que la faim lui jouait des tours.



   

Soi réel


   


   Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Largement !
   Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) cela fait un moment que je l'ai dans un coin de mes favoris, tomber sur Carole m'a fait sauter le pas.
   Vos premières impressions ? rares sont les forums aussi élaborés et originaux, c'est un vrai chef d’œuvre ♥
   Des questions ou des suggestions ? est-il possible de modifier l'avatar de Carole ? En gardant ses traits physiques, bien entendu, je n'accroche simplement pas particulièrement à cette image D:


   

   Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif
   

   


Dernière édition par Carole Lénard le Ven 24 Fév 2017 - 16:34, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sydonnie d'AlgrangeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Dim 19 Fév 2017 - 16:58
Bienvenue parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haral MortenuitBardeavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Dim 19 Fév 2017 - 17:31
Salut à toi et bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor de RougelacComteavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Dim 19 Fév 2017 - 18:15
Bienvenue chtite fille de joie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carole Lénardavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Dim 19 Fév 2017 - 19:12
Merci beaucoup à vous trois pour votre accueil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis la MystérieuseBannieavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Dim 19 Fév 2017 - 22:40
Bienvenuuuuue à toi =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Otto La ChicaneArtisanavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Lun 20 Fév 2017 - 20:31
Bienvenue, bon courage pour la fin de ta présentation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahael SombrevalMercenaireavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Lun 20 Fév 2017 - 22:27
Bienvenue à toi Very Happy
Bon courage pour la rédaction de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carole Lénardavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Ven 24 Fév 2017 - 16:37
Merci à vous !

La fiche avance doucement -mais sûrement-, je jongle avec quelques autres obligations à côté mais j'espère pouvoir la finir au maximum dans le courant de la semaine prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr d'AuvrayBanneretavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Sam 11 Mar 2017 - 18:47
Bienvenue sur le forum Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carole Lénardavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Dim 12 Mar 2017 - 19:48
Merci beaucoup Zephyr ♥

Je signale au passage que je ne vous oublie pas mais que je suis un peu occupée ces temps-ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Carole Lénard   Dim 12 Mar 2017 - 20:08
Pas de soucis prends ton temps Carole =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Carole Lénard   
Revenir en haut Aller en bas
 
Carole Lénard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carole Théberge soutient que sa réforme est mal comprise
» Anne-Marie Ménard
» Guénard, Azilda
» Carole-Anne Gagnon Lafond "Ma mère était ma grande complice"
» Carole Verdin écrit au président pour demander l'euthanasie de sa sœur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches obsolètes-
Sauter vers: