Marbrume



Partagez | 
 

 Le Capitaine, meneur sans hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Le CapitaineMercenaireavatar


MessageSujet: Le Capitaine, meneur sans hommes   Mar 20 Oct 2015 - 0:48




Le Capitaine




Identité



Nom : Inconnu
Prénom : Inconnu
Titre : Le Capitaine
Âge : Inconnu, même si l'homme tourne autour de la quarantaine
Sexe : Masculin
Rang : Chef Mercenaire, travaille avec et pour la milice


Physique




Comme on peut s'y attendre de la part d'un homme de guerre, Le Capitaine est assez impressionnant physiquement. L'homme dépasse la plupart des autres d'une bonne tête et est relativement large. Ses bras épais, ses jambes puissantes et ses mains solides donnent plus l'impression d'une statue taillée dans le bois que d'un simple humain. S'il y a plus fort, plus grand et plus robuste que lui, peu de gens donnent une impression de solidité aussi grande.

Malgré son apparence imposante, le Capitaine est quelqu'un de discret. L'homme parle peu et son visage reste figé dans une expression de sérieux, troublée uniquement par ses mouvements de sourcils. Ses gestes sont lents et précautionneux, aussi bien à cause de son comportement que son âge, qui l'a rendu moins vif et moins habile.

Le Capitaine n'a plus qu'un œil, de couleur brune, l'autre ayant disparu, remplacé par un cache-œil noir dont le bandeau tranche avec des cheveux châtains qui deviennent grisonnant ici ou là. Son visage solide et dur est entaillé ici et là de vieilles cicatrices et éraflures, de même que son corps.

Le Capitaine revêt la plupart du temps une solide armure de cuir de facture classique, avec des plaques métalliques ici ou là. Ses gants eux, sont entièrement en plate, similaires à ceux que portent les chevaliers. S'il sait manier l'intégralité des armes existantes avec expertise, le Capitaine n'en porte que deux: un couteau de combat, qu'il manie avec une effroyable dexterité, et une grande épée qu'il garde en bandoulière dans son dos, et utilise le moins possible. C'est aussi un expert du combat à mains nues.

Lorsqu'il n'est pas équipé pour la guerre, Le Capitaine est habillé d'un pantalon, de plusieurs chemises épaisses, de gants et de bottes dont les couleurs vont du gris au marron. Jamais il n'expose sa peau.

S'il parle peu, le Capitaine se fait écouter lorsqu'il ouvre la bouche. Sa voix est grave et rocailleuse, comme une lame de fond percutant les falaises, une voix capable de réchauffer les coeurs ou de glacer ces derniers, en fonction de sa colère.

Enfin, un des traits physiques le plus marquant du Capitaine est cette protubérance metallique fichée dans son crâne. Il s'agit des restes d'une hache qui sont restés enfoncés dans son crâne après un violent coup. Le Capitaine ne doit sa survie qu'au port d'un casque à l'époque. Toucher à ces morceaux lui fait extrêmement mal, et il est impossible de les enlever, forcant l'homme à arborer cette blessure de guerre éternellement, même s'il les cache de temps en temps avec un bandeau qu'il enfile sur le front.

Personnalité



Silence.

Vous entendez ?

Pardon ? Vous n'entendez rien du tout ? C'est normal. Le Capitaine ne parle pas. Ou alors peu, lorsqu'il ne peut pas s'en sortir par un simple silence et quelques gestes. Homme d'action, le Capitaine est avare en mots, comme s'il craignait que la légende construite par ses prédécesseur ne s'échappe à chaque expiration. Pourtant, il n'est pas bête. Au contraire même, le crâne abîmé du Capitaine abrite un esprit tumultueux, tacticien et retors, qui pense beaucoup et calcule sans cesse.

Car le savoir, c'est le pouvoir, jamais le Capitaine ne révèle ce qu'il pense. Laissant ses actes et occasionnellement son épée parler pour lui, il n'est toutefois pas antisocial. En restant auprès de lui, en l'observant, vous finirez par le comprendre, l'apprendre, et peut-être même l'apprécier.

Calme et solide, le Capitaine ne cherche jamais la bagarre, ni les ennuis, réagissant avec un calme olympien aux situations les plus dangereuses et improbables. L'homme n'est pas dénué d'un certain sens de l'humour. Son regard pétillant et ses nombreux demi-sourires laissent penser qu'il fut il y a longtemps, dans une autre vie, un sacré petit farceur. Il reste malgré tout un obsédé du règlement et de l'ordre, ce qui n'a rien de surprenant pour un meneur d'hommes.

Comme tous les hommes de pouvoir, de VRAI pouvoir, Le Capitaine méprise les petits chefs, les arrogants, les vantards, ceux qui parlent beaucoup, ou trop. Le Capitaine aime les gens capables de comprendre et d'accepter son silence, et de lui en laisser. Pas intolérant, le Capitaine accepte les gens comme ils sont, à condition qu'ils l'acceptent comme il est.

Aimant les enfants, le Capitaine est surtout très sensible aux animaux. Il n'est pas rare d'assister à une scène surréaliste comme le Capitaine se penchant pour rattraper et caresser une poule passant par ici. Les animaux le lui rendent bien, et même les plus craintifs s'approchent de lui avec curiosité.

Sur la corde raide entre la maturité et la vieillesse, le Capitaine aime les femmes, surtout les plus jeunes, dont le teint frais lui réchauffe son cœur de plus en plus vieux.

Le Capitaine est dans l'ensemble un homme stoïque. Et ce trait de caractère s'accentue encore plus au combat. Sans émotion, même lorsque la fureur la plus sourde le saisit, le Capitaine saisit lentement sa lourde épée, et charge dans un silence plus terrifiant que n'importe quel cri de guerre.

Le Capitaine, de part son titre, n'a rien à prouver sur ses capacités guerrières ou de meneur. Savoir qui est le meilleur ne l'importe peu. A vrai dire, il doit exister mains guerriers et guerrières supérieur(e)s à lui au combat. L'âge est passé par là.

Histoire



Il y a longtemps, très longtemps, une éternité même, alors que les hommes fondaient des bribes de royaumes et commençaient à forger des armes en bronze, un homme se distingua. Son nom est aujourd'hui oublié dans les tréfonds de l'Histoire, mais ses actes sont restés. Tandis que partout sur le continent, des nations commençaient à éclore, un homme refusa ces dernières. Décidant de mettre son épée uniquement au service de ceux et celles pouvant se la payer, il fut l'un des premiers chef mercenaire de l'Humanité. C'est du moins ce qu'affirment ses successeurs.

Le nom originel de sa compagnie de mercenaire est oublié aujourd'hui, la langue utilisée à l'époque étant morte depuis des siècles. Aujourd'hui, le terme le plus utilisé est "la Compagnie des Lames". Mais, ce qui la distingue de nombreuses autres est sa longévité. Alors que les civilisations se dressaient et s'effondraient, alors que les empire se déchiraient et que les pays se consolidaient pour mieux s'écrouler, la Compagnie subsista. Parfois réduite à cinq hommes, parfois aussi vaste qu'une armée, la Compagnie des Lames fut présente à chaque grand événement historique, que ce soit en tant qu'acteur principal ou secondaire.

Se tissant une histoire, ou plutôt une légende plus vaste que certaines Nations, la Compagnie est devenue un élément indissociable de l'histoire du Royaume de Langres et alentours. Mais qui dit groupe dit leader, et depuis ses balbutiements, la Compagnie était, est, et sera menée par un homme, Le Capitaine.

Qui il était, nul ne le sait. Lorsque quelqu'un rejoint la compagnie, il met fin aux chaînes qui le retenaient et abandonne son nom. Ils s'appellent Bourrasque, Buffle, Volcan, Faucon ou Silence. Et, à chaque fois que le Capitaine sent qu'il n'en a plus pour longtemps, il désigne un successeur. Il l'emmène alors avec lui en pèlerinage, à deux, pas un de plus ni un de moins, et se dirigent vers ce qu'on appelle la Vallée du Tonnerre, très loin à l'Est.

Nul ne sait ce qui s'y passe. Mais seul un homme, le nouveau Capitaine revient. Invariablement, son œil droit est arraché, en hommage au premier Capitaine et à tous ses successeurs. Une seconde fois, il abandonne son identité et devient le nouveau Capitaine. Plus que la cécité, il reçoit l'identité et l'arme de son prédécesseur, une lourde épée à deux mains d’exécuteur, peu équilibrée, peu maniable, mais absolument dévastatrice.

Son nom ? Terminus Est.

Aujourd'hui, le Capitaine franchit les portes de Marbrume. Quelle était son identité ? Son nom ? Ses goûts, ses amis, sa femme, a t-il des enfants ? Personne ne le sait. Il est le Capitaine, le 118ème du nom.

Et le premier sans hommes, tous tués par les Fangeux. Pour la première fois, la Compagnie des Lames est au bord de l'extinction. Mais Le Capitaine est décidé. Si la Compagnie a accompagnée la naissance de l'humanité, elle ne la suivra pas dans l'extinction. Intérieurement, il s'est juré d'être le dernier survivant de l'espèce si jamais elle venait à s'éteindre.

Mais la tentation, celle d'être le premier, et le dernier Capitaine à pouvoir se libérer de ses chaînes, insidieusement, commence à s'étendre dans son esprit...




Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) je suis un DC
Vos premières impressions ? vous les connaissez déjà
Des questions ou des suggestions ? aucune pour l'instant



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Le Capitaine le Jeu 22 Oct 2015 - 8:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Le Capitaine, meneur sans hommes   Mar 20 Oct 2015 - 19:40
Bonsoir cher Capitaine, alias Scarocci dans une autre vie tongue

Alors, il y a quelques petits détails à régler. Sur la cb tu m'as donc dit vouloir rejoindre la milice, mais je vois ici que tu as précisé le rang "chef mercenaire". Par définition, un mercenaire est payé mais est indépendant et choisit ses contrats. Si tu t'engages dans la milice, tu auras des supérieurs. Tu pourras très bien, si tu le souhaites, avoir ton organisation personnelle à côté, mais ton métier principal sera milicien et tu devras te soumettre aux ordres et aux tâches que l'on te donne. Si c'est là ton souhait, il faut donc ajouter le rang "milicien" et nous préciser la garnison dans laquelle tu souhaites officier =P

Enfin, une chose à propos de ton organisation millénaire de mercenaires. Je n'ai rien contre le fait qu'elle soit ancienne et ancrée dans le Royaume, et ainsi bien connue. En revanche, affirmer qu'elle est la première organisation de mercenaire de l'Humanité...? Cela me paraît un peu gros ; personne n'est jamais premier, on a toujours quelqu'un qui a déjà fait la même chose, en général ^^ Il faudrait simplement modifier cela, et pour moi cela sera tout bon !

En tout cas, merci à toi pour ce DC, ça fait plaisir de voir que nos membres sont inspirés par le forum pour jouer plusieurs personnages !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Le Capitaine, meneur sans hommes   Jeu 22 Oct 2015 - 13:09
Les modifications ont été faites ; je valide donc la fiche sans problèmes ! Bon jeu avec ce personnage tout neuf, cher capitaine ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Capitaine, meneur sans hommes   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Capitaine, meneur sans hommes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DES HOMMES SANS PASSE
» ENQUETE les hommes sans noms-Legion etrangere
» Creme solaire sans paraben ni parfum?
» Nouveau Mustela sans paraben
» A boire sans soif ! (Shweppes pêche light)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: