Marbrume



Partagez | 
 

 Tybalt Noirsang, dit le Mortifère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tybalt le Mortifèreavatar


MessageSujet: Tybalt Noirsang, dit le Mortifère   Ven 20 Jan 2017 - 22:30




Tybalt Noirsang


le Mortifère


Identité



Nom : Noirsang, surnommé lors de son ordalie "le Mortifère" - celui qui donne la mort.
Prénom : Tybalt;
Âge : 47 ans;
Sexe : Homme;
Rang : Meurtrier banni; paria damné de Marbrume.
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Carrière du Thaumaturge
+ 1 en INT ; +1 en FOR ; +2 en ATT
Compétences et objets choisis :
► Alphabétisation
► Cryptographie
► Éloquence
► Torture
&
► Épée courte
► Broigne

Physique






Personnalité



Derrière son regard charismatique se cache la lueur vacillante de la folie. Tels les yeux d’une guivre perfide, on y décèle une aura malsaine. Sa folie, c’est son apathie. Son indifférence – non, son plaisir – dans la difficulté et la souffrance des autres. Un sadique, sans nul doute, tant il se réjouit du tourment d’autrui. Tybalt n’attache guère de valeur à la vie des autres, et parfois même à la sienne, et tend à se mettre inutilement en danger – généralement par excès de confiance en soi car seul son égo parvient à égaler sa démence. Narcissique, bien entendu.

Avant tout, c’est un hédoniste qui n’a pour principale motivation que la recherche du plaisir ; plaisir qu’il prend dans la destruction et la domination. Un leitmotiv de despotisme, de possession et de ruine qui, doublé de son intellect anormalement développé, devient une menace néfaste. Plaisir qu’il prend également dans le chaos, le désordre – n’accordant aucune importance à l’autorité.

Si sa recherche du plaisir tend généralement à l’obsession, Tybalt n’est pas sous-estimer car il est manipulateur, stratège. Il a conscience que ses actions sont immorales, mais n’en tiens pas compte – car tout n’est à ses yeux qu’un immense jeu dont il est le narrateur.

Sa faiblesse réside dans le regard que lui porte les autres. S’il assume toujours sans regrets ses actions et ses décisions, il ne supporte pas qu’on le considère comme un imbécile, ou qu’on ne le comprenne pas. Mauvais perdant, il déteste avant tout l’échec, et est hanté par l’idée qu’on puisse le trouver faible.

Histoire




Résumé de l'histoire : Tybalt était le fils bâtard d'une jeune demoiselle de la cour dénommée Jeanne Noirsang et de son seigneur, le châtelain Syvrel d'Aubenuit. Rusée et séductrice, la jeune femme courtisa le seigneur, pourtant marié, dans l'espoir de le rendre prisonnier d'une descendance non-voulue. Ceci fut efficace, et le bâtard Tybalt enfin né, Jeanne fit chanter le châtelain : en échange de son silence sur l'infidélité de Syvrel d'Aubenuit et de l'existence de son bâtard, elle lui demanda un titre de noblesse - ainsi que l’adoubement de leur fils dont elle voulait faire un Chevalier.
Pourtant réputé sadique et dangereux, celui-ci accepta - faute de pouvoir faire disparaître son enfant et sa maîtresse, cette dernière ayant prévenu cette éventualité.

Tybalt grandit alors en tant qu'écuyer pour son demi-frère, le fils légitime de Syvrel et de son épouse. Il prouva être un combattant capable, et un très grand érudit; s'adonnant avec plaisir aux joies de la lecture, de la politique et des jeux de pouvoirs.
Malheureusement, s'il avait hérité de l'intellect de sa mère - c'était pourtant la sournoiserie de son père qui chaque année semblait gagner du terrain.



I – L’Enfant Damné
1123

Enfant maudit, exécration et fléau, né damné ; le fils de Jeanne Noirsang était le fruit d’un péché capital : la luxure. Bâtard, il provenait de la semence malade d’un châtelain dément et d’une noble aguicheuse.

Syvrel d’Aubenuit était très grand, la peau pâle et les yeux vifs pour son âge avancé. Châtelain vicieux et tortionnaire de quarante-sept ans, il était aussi craint pour son absolutisme et sa sévérité qu’il était respecté pour son incroyable richesse et pour la surface de ses terres. Derrière son nom poétique, le Domaine d’Aubenuit montrait sa véritable nature, celle d’un fief sadique et guerrier dont l’objectif principal était de semer la terreur chez les paysans voisins pour y récolter un tribut en gage de paix. Une recette efficace qui avait valu à Syvrel le surnom du « Précepteur ». Syvrel était le père de Tybalt, car seul un monstre pouvait engendrer un tel autre monstre. Il n’était pas connu pour sa compassion, et aussi beaucoup furent surpris de la certaine retenue qu’il sut montrer à l’égard de la jeune Noirsang, quand celle-ci lui fit l’insulte de mettre au monde l’un de ses bâtards – sous les suspicions de l’épouse de Syvrel.

Jeanne Noirsang était mince, mais finement taillée. Ses pommettes rosettes était au diapason de son tempérament séducteur. Opportuniste, elle vivait entre fanatisme la noblesse et obsession pour la richesse matérielle. Elle était aussi très intelligente, et savait jouer à la perfection sur l’échiquier de la politique et de l’influence. Elle ne craignait que peu de chose, et n’avait ainsi jamais prêté attention aux menaces d’Elisabeth, l’épouse du Seigneur Syvrel, qui voyait clair dans son jeu de séduction. Mais face à la Dame Elisabeth d’Aubenuit, du haut de sa quarantaine d’années, Jeanne était une rose de printemps dans la force de ses vingt ans.

Il n’eut fallu que peu de temps pour le noble Syvrel succombe aux charmes et plaisirs de la demoiselle de sa cour qui, à force de murmures et caresses, triompha de sa volonté – et pour qu’au cours d’une nuit sans lune, il l’engrosse derrière l’écurie.

Plus les mois s’écoulèrent, et moins le doute subsistait. Jeanne Noirsang était enceinte de Syvrel ; et ainsi, elle venait d’avancer sa reine sur l’échiquier d’Aubenuit. Bien sûr, elle garda cette grossesse à la valeur inestimable dans le secret. La jeune femme savait que sans ruse, cette carte à jouer ne lui serait d’aucune utilité – et le Précepteur aurait tôt fait de la faire pendre pour taire son infidélité.

Elle attendit donc de donner naissance dans le secret à son enfant, Tybalt. A l’aide de sa fine plume, Jeanne rédigea plusieurs lettres qu’elle remit à divers coursiers d’Aubenuit. Sur chacune de ses quatre lettres se lisait, à l’encre noire, « A l’attention de Dame Elisabeth d’Aubenuit – A ne livrer qu’à l’annonce de ma mort » et signée Noirsang.

Le contenu, bien sûr, n’était autre que la vérité sur l’existence du bâtard de Syvrel; ce dernier ne souhaitant en rien éveiller la colère de son épouse qui n'avait rien à envier à sa propre folie.


Soi rée




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Je ne suis qu'un enfant de 1992 !
Comment avez-vous trouvé le forum ? En me promenant de partenaires en partenaires. Il me semble que celui qui m'a amené ici est celui avec les Galgals.
Vos premières impressions ? Magnifique, la forme comme le fond; et un contexte qui m'inspire énormément !
Des questions ou des suggestions ? Pas pour le moment, vous m'avez déjà bien aidé sur la chatbox Smile



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Tybalt le Mortifère le Lun 23 Jan 2017 - 11:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelis la MystérieuseBannieavatar


MessageSujet: Re: Tybalt Noirsang, dit le Mortifère   Sam 21 Jan 2017 - 16:37
Bienvenuue oh un banni =)

Bon courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondemar RosalisMilicienavatar


MessageSujet: Re: Tybalt Noirsang, dit le Mortifère   Sam 21 Jan 2017 - 17:25
Bienvenue et bon courage pour la fiche. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphin ChantebrumeMilicienavatar


MessageSujet: Re: Tybalt Noirsang, dit le Mortifère   Dim 22 Jan 2017 - 15:31
Rebienvenue à toi et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy l'EffrontéeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Tybalt Noirsang, dit le Mortifère   Dim 22 Jan 2017 - 16:56
Bienvenue à toi & bon appétit pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hérald DreitMilicienavatar


MessageSujet: Re: Tybalt Noirsang, dit le Mortifère   Dim 22 Jan 2017 - 17:13
Salut !

Ton perso m'a l'air prometteur. J'ai hâte de lire la suite de la fiche ! (A croire que j'ai un faible pour les bannis...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://renejulbuts.wordpress.com
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tybalt Noirsang, dit le Mortifère   
Revenir en haut Aller en bas
 
Tybalt Noirsang, dit le Mortifère
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» with all i have left — tybalt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches obsolètes-
Sauter vers: