Marbrume



Partagez | 
 

 Amy Jormungar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amy l'EffrontéeMilicienneavatar


MessageSujet: Amy Jormungar   Dim 15 Jan 2017 - 23:33




Amy Jormungar, dite l'« Effrontée »




Identité



Nom : Jormungar
Prénom : Amy
Âge : 24 ans
Sexe : Oui
Rang : Soldat de la milice extérieure d'exploration, depuis quelques mois. (Ancienne mercenaire et donneuse de raclées notoire dans les auberges.)
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Carrière de milice - avec une réorientation envisageable pour celle de Sergent quand elle sera disponible.
+2 FOR
+2 END

Compétences et objets choisis :
- Arme de prédilection : marteau de guerre
- Bagarre
- Lutte
- Volonté de fer

- Marteau de guerre
- Chemise de mailles
- Gants en cuir usé
- Jambière de cuir

Physique



Brandon, fils de tenancier après une descente d'Amy dans sa taverne. a écrit:
« Che ch'ai pas si ch'est une femme ou un homme, gné... Mais en tout cas, cha cogn-... Putain, ma molaire. »


* * *

Jojo, le racoleur des bas-fonds. a écrit:
« Amy ? C'est un bon gars ! Euh, je veux dire, une bonne femme ; non pas qu'elle n'est pas charmante, hein, mais j'ai un peu du mal à me l'imaginer en dentelles et talons hauts en train de repasser la poussière, si vous voyez c'que je veux dire... Quoique, avec des bas bien moulants... Un corsage un peu échancré, comme ça, là-... Eh, mais revenez ! »


* * *

Elle a ce teint de peau halé, de ceux qui se prêtent à l'aventure, à une vie en plein air. Une grande femme débordante de santé, de charme : voilà ce que paraît être Amy Jormungar ; c'est comme si l'invasion des Fangeux l'avait à peine effleurée. Ainsi, on ne défait pas celle que l'on appelle l'« Effrontée » aussi facilement ; marchant, endurant, combattant, envers et contre tous, n'hésitant pas un moindre instant à faire vaciller les poncifs bien-pensants d'un patriarcat, à ses yeux, « malade ».

Haute comme un homme de taille moyenne, une musculature plutôt large, costaude, sans tomber dans un excès stéréoïdé, accueille l'ancienne mercenaire. Bien que, récemment, l'on y ait trouvé un chouïa de surplus, du laisser-aller, lui offrant des hanches un peu plus grassouillettes que de coutume.

Des cheveux noirs comme du pétrole, qu'elle aime à porter mi-long, pour s'éviter les désagréments d'une mèche coincée entre deux on-ne-sait-quoi ; pis encore, de devoir s'induire la chevelure de graisse de porc afin de faciliter le port de la cervelière. Des yeux couleur noisette, rusés, et étonnamment rieurs, comme si la femme se gaussait sur votre compte constamment, - encore un crédit pour son surnom - goguenarde au point d'en avoir énervé plus d'un, et de l'avoir obligée à répondre par la force de ses poings. Un nez droit, fier, surplombant des lèvres charnues et expressives ; le tout encadré par une mâchoire solide, trop fine pour être celle d'un homme de pure rudesse, mais sans doute trop large pour correspondre aux critères du caviar de la noblesse Marbrumienne.

Vous noterez, si vos mirettes se portent vers le bas, des cuisses pleines en vigueur, portant la force d'une vie de baroudage au-travers du monde - et de quelques petits excès de chair, là encore. (Une épicurienne chevronnée, si vous en doutiez encore.)

En somme, vous l'aurez compris : on trouve autant d'empreintes d'une féminité soumise en Amy que de tâches de propreté sous les aisselles d'un Fangeux. C'est-là une donzelle qui ne s'est pas laissé faire ; qui porte, pour ceux qui auraient l'occasion de la voir à nu, les stigmates d'une vie revancharde, d'écorchée-vive.

Personnalité



Maître d'armes Garrigue Lonsman a écrit:
« Pour mieux cerner cette femme, il faut jeter un œil sur son essor. »


* * *

La quasi-disparition de l'humanité a laissé des traces en elle. Et contrairement à ce que témoignent ses grands sourires estivaux, ses rires puissants, tonitruants, entre deux gorgées de bière ; contrairement à ce que ses hauts-faits effectués d'une main de fer peuvent laisser croire, Amy a pleuré la mort des siens. De tous les siens.

L'invasion des Fangeux a décimé l'entièreté sa famille en une seule nuit. C'est-là une femme qui a entendu ses rêves, ses espoirs se froisser, se craqueler comme des feuilles en plein automne ; qui a senti cette masse lourde, au goût fétide de pièce de monnaie, rouler le long de sa trachée, se terrer dans son estomac pour ne plus jamais en ressortir. Une femme qui a vu les humeurs de sa tendre sœur, de sa chair, étalés sur les murs de leur bicoque ; les cervelas en pleine marre de caillots de sa mère ; et enfin, un corps désossé de ce qui ressemblait vaguement à son père.

Comme beaucoup d'autres, elle a erré, de longs mois durant, dans les ruelles glacées d'une Marbrume en surpopulation, avant de relever la tête. Forte d'une tragédie qui eut fait rougir de honte les démons les plus odieux, on la voit désormais en femme tout à fait gaillarde, en pleine accointance avec elle-même, le sourire large, tiède, si ce n'est chaleureux. Une couverture qui lui sied à merveille, qu'elle s'efforce de garder en toute circonstance.

Sa foi, cependant, n'a pas survécu ; selon elle, la Trinité n'a pas seulement abandonné l'humanité : Elle l'a trahie. Si ces créatures ne sont que les spectres d'un monde lointain, alors pourquoi ne leur est-Elle pas venue en aide ? Si c'est la manifestation d'une colère divine, c'est bien pire : aucune espèce ne mérite un préjudice pareil. Amy priait pour un monde juste, pas pour que ses tertres purulent de créatures monstrueuses. Tout lui paraît plus clair : le salut de ce monde se trouve dans l'effort, dans l'acharnement. Ces dieux païens leur ont tourné le dos ; c'est à l'homme d'aider l'homme. C'est à elle de s'engager, histoire d'en finir une bonne fois pour toutes.

Histoire



Les Jormungar ont toujours donné de beaux enfants, forts d'une génétique surprenante, faisant la fierté de leurs trisaïeux les plus lointains ; Karma et Ridlei n'allaient certainement pas déroger à cette tradition. L'une était une saltimbanque parfaitement capable, douée, tout en longueur et en muscles découplés, l'autre un maître d'armes réputé jusqu'en Marbrume, dont les deux mains de sa tendre épouse ne parvenaient pas à faire son tour de bras. Un gaillard comme il n'en existe presque plus.

On eut donc cru à la naissance d'un bel enfant, dans les meilleures conditions possibles. D'un garçon qui reprendrait les rênes de la famille dès la mort du père - lequel lui aurait enseigné le secret de l'acier à brûle-pourpoint de sa mort. Il ferait de lui un chevalier parvenu, qui écraserait les malfaisants sous ses godillots et inspirerait la foule, de Ventfroid jusqu'à Tourbière.

Oui, mais hélas ! Serus en a décidément autrement.

Ce fut une fille. Et pour couronner le tout, elle avait tant dilaté l’œillet de sa mère que celle-ci dû s'y prendre à plusieurs reprises, avant de la mettre au monde, bambin nageant dans une boue de sang frais et d'autres déjections âcres. Karma aurait sans doute perdu la vie, si elle n'était pas exceptionnellement résiliente.

Ridlei cacha son malheur pour les jours qui suivirent, faisant mine d'élever cette enfant comme un bon père le ferait - le ferait vis-à-vis d'un fils. Il était de ceux qui possédaient un rare optimisme, capable d'entrapercevoir une lueur d'espoir même pendant les jours les plus sombres. Après tout, se prit-il à ressasser, cette fille de trois kilos à peine a manqué de tuer sa femme, la fière danseuse qu'il avait épousée. C'était peut-être un signe de Rikni : cette enfant était faite pour tuer.

C'est ce qu'il s'était dit ; et puis, Amy avait grandi, et il se rendit compte qu'il avait parfaitement eu raison.

Si la « fierté » des Jormungar s'est toujours essentiellement composée d'hommes, la jeune fille, dès ses dix ans, avait dérogé à la règle - encore une fois. Carl, le fils d'un boucher va-t-en-guerre et particulièrement sexiste, a manqué de frôler la mort lorsque la petiote lui avait fracassé le crâne à coups de plateau à viande. Crâne qui était pourtant large comme un poitrail de brebis ; mais cela n'avait pas empêché Amy de riposter contre ses attouchements. Encore, et encore. Et encore. Il a fallu l'intervention de Ridlei et du boucher pour la séparer de sa proie et faire taire cette frénésie incongrue. Et au moins une quinzaine de fessées pour la mettre au pas.

Mais il avait compris une chose, ce jour-là : ses ambitions de faire de son enfant un pore-étendard familial n'avaient pas échoué. Cela ne se passerait simplement pas à Marebrume ; et ne concernait pas la chevalerie.

Six ans plus tard, Karma mit au monde un second enfant. Une fille, derechef, et de plus faible constitution cette fois-ci. Mais son mari n'en tint pas compte. En fait, peu lui importait : dans un an ou deux, l'aînée serait une mercenaire redoutable. Si l'Armée était interdite aux femmes, la voie de l'épée-louée ferait l'affaire.

Et là encore, il avait eu raison.

Il avait dûment prié Rikni ces six années, pour que sa fille soit capable de prouesses martiales au moins aussi notables que celles de ses trisaïeux. Bien évidemment, il était difficile de se comparer à des hommes morts depuis près d'un siècle ; tout comme, on estime que son jugement de père était biaisé par l'amour qu'il portait à sa fille. Mais les on dit, eux, ne manquaient pas ; on parlait d'une femme qui réduisait le crâne de ses opposants en purée, qui n'hésitait pas à se dresser face à des morceaux plus massifs qu'elle. Quand l'homme lui prenait près d'un pied de hauteur, elle visait les rotules ; quand ce n'était pas le cas, elle lui brisait les reins d'une gigantesque parabole de son marteau de guerre.

Bien évidemment, cette astuce bénigne avait vite fait son temps, et après quelques années, la « fierté des Jormungar » - qui était devenue femme faite - connut ses premières défaites. Alors, elle redoublait d'astuces ; et on se demandait toujours quelle botte attendait son prochain opposant. Jusqu'à ce qu'un jour, elle se fit prendre dans un guet-apens. On ne doute pas que si Ridlei n'était pas intervenu à cet instant, sa jolie frimousse trônerait au sommet d'un pic, à l'entrée du marécage.

Elle avait pris congé de son père et rôdait dans les auberges, acceptant des contrats de moindre redevance - mais aussi de moindre risque.

Des bruits couraient dans les environs. La présence de créatures pâles, affreuses, à l'ouest du Royaume, qui réduiraient toute forme d'humanité en charpie. Le mois qui suivit mis un terme au statut officieux de la rumeur : la menace déferlait à présent vers l'est.

Amy s'empressa de gagner son tertre familial, mais c'était dix fois trop tard : le mal avait été fait depuis belle lurette. Elle vit de ses propres yeux quel genre de monstruosités attendait la race des hommes ; ce qui allait devenir son pire cauchemar. Après une lutte acharnée, les membres gourds d'efforts, sa fierté anéantie et sa rage décuplant chacun de ses souffles, elle réduit la bête au silence. Pour de bon.

Elle rejoignit l'exode jusqu'en Marebrume avant de rejoindre, quelques mois après, la milice dont son père avait tant rêvée.


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Ayé
Comment avez-vous trouvé le forum ? Google
Vos premières impressions ? "Plutôt frais", un scénario qui m'a fait penser à SnK - et ça, je valide *nod*
Des questions ou des suggestions ? Que nenni, pour le moment



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif



Dernière édition par Amy l'Effrontée le Mar 17 Jan 2017 - 18:58, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morion de VentfroidComte - Administrateuravatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Dim 15 Jan 2017 - 23:41
Bienvenue Amy (again), et bon courage pour ta fiche, n'hésite pas à venir sur la cb (que tu as déjà trouvée :p) si tu as des questions. En revanche, Amy Black fait très - trop en fait - anglais/américain, du coup si tu pouvais changer pour quelque chose de plus franco-germano-latino de chez nous, ça serait mieux (oui je sais y'a quelques pseudos bizarres).

Merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xandra ErkalMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Dim 15 Jan 2017 - 23:45
Bienvenue parmi nous camarade !

On a pleins de points communs en fait. On est des femmes, on est miliciennes et moi aussi j'ai un sexe, c'fou quand même

Bon courage pour ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barral TrellMilicienavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Dim 15 Jan 2017 - 23:50
Bienvenue o/

Une nouvelle partenaire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy l'EffrontéeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Lun 16 Jan 2017 - 1:01
@ Morion : Done ! Et merci encore pour l'avatar.

@ Xandra : On risque de bien s'entendre, ça veut dire ! :3

@ Barral : Aye, sir! On se reverra sans doute inrp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grim TorrenCracheur de feuavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Lun 16 Jan 2017 - 3:14
Et bienvenue à toi ! En voilà un personnage qui détone dans le paysage, ça fait plaisir !

Bon courage pour la fin de ta fiche !

What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondemar RosalisMilicienavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Lun 16 Jan 2017 - 6:15
Bienvenue sur le forum et bon courage pour la fin de ta fiche. Very Happy

Que voilà un personnage bien différent qu'il sera plaisant de découvrir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séraphin ChantebrumeMilicienavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Lun 16 Jan 2017 - 7:42
Salut et bienvenue à toi!

Bon courage pour ta fiche et au plaisir de fracasser des mâchoires avec toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Lun 16 Jan 2017 - 11:13
Quel succès, tout le monde te saute dessus

Bienvenue parmi nous Amy !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy l'EffrontéeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Mar 17 Jan 2017 - 19:08
Merci tout le monde pour l'accueil !! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morion de VentfroidComte - Administrateuravatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Mar 17 Jan 2017 - 19:34
Bien, re-re-[...]bienvenue à toi.

Je valide ta fiche, le côté mercenaire de ta demoiselle, bon, je passe outre, si elle avait été noble j'aurais gueulé je pense, mais admettons. Il faut de tout pour faire un monde comme on dit. :p

Sur ce, bon jeu à toi et bienvenue dans la milice (note tout de même que les femmes dans l'armée, malgré l'expérience passée d'Amy, ça reste quelque chose qui ne leur pas la vie facile du tout, veille à ne pas l'oublier ^^).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy l'EffrontéeMilicienneavatar


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   Mar 17 Jan 2017 - 19:39
J'entends bien qu'une noble-mercenaire ça fait - très - tâche ; mais vu qu'il n'en est rien et qu'un coup de marteau de guerre reste un coup de marteau de guerre... :p (sans parler de l'enseignement de son père ; je note pour l'armée)

Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Amy Jormungar   
Revenir en haut Aller en bas
 
Amy Jormungar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: