Marbrume



Partagez | 
 

 Aurélion Priscillien Martinot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aurélion MartinotAubergisteavatar


MessageSujet: Aurélion Priscillien Martinot   Lun 7 Nov 2016 - 15:57




Aurélion Priscillien Martinot




Identité



Nom : Martinot
Prénom : Aurélion
Âge : 38 ans
Sexe : Masculin
Rang : Tavernier dans Le Goulot.

Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Carrière de commerçant. +2 Charisme / +2 Intelligence

Compétences et objets choisis Volonté de Fer, Commerce, Empathie, Cuisine - Couteau de Cuisine, tenue en lin, Poêle à frire.


Physique




Incroyablement Lambda. Mâchoire carrée, visage buriné, yeux bruns, cheveux châtains, dents légèrement usées, taille moyenne, barbe courte et grisonnante. Rien n'est remarquable chez Aurélion. Rien à part la douceur de ses gestes, de ses paroles, la justesse des mots employés. Le tavernier dégage une aura de paix, de sécurité et de confiance, en faisant le confident idéal, chose que son métier a vite fait d'exacerber.

Si l'on y regarde de plus près, Aurélion porte toujours son alliance, seule note douce et luisante sur ses mains calleuses et abimées par les brûlures successives en cuisines, le frottement du récurage de marmites et les savons abrasifs utilisés pour l'entretien.

Vêtu chichement d'un pantalon et d'une chemise de lin sur lesquels est porté un tablier dont la blancheur n'est plus qu'un lointain souvenir, Aurélion offre le parfait portrait de l'aubergiste doux et aimable, travailleur, et prêt à faire le maximum pour satisfaire ses clients.

Personnalité



Une bonne pâte. Voilà comment décrire de façon concise la psychologie d'Aurélion. Altruiste, bienveillant, volontaire, le tavernier n'est pas du genre à se faire des ennemis. Profondément loyal et patriotique, il ne refuse que très rarement d'apporter son aide à qui la demande, quelque soit le statut social du quémandeur. Prostituée, mendiant, soldat ou noble, tout le monde est logée à la même enseigne pour Aurélion. De ce fait, s'est instauré une certaine confiance et un réel respect entre le tavernier et ses clients qui n'ont jamais cherché à lui nuire, ou à démarrer quelque rixe ou affaire sordide au sein de l'établissement alors tentez pas d'abuser de la gentillesse de l'aubergiste, vous risquez d'y perdre toute sa confiance, et de vous faire de nombreux ennemis, à commencer par plus de la moitié des habitants du Goulot. Notre protagoniste a toujours été comme tel, la mort de son fils l'ayant rendu cependant plus taciturne.

La disparition de son fils a développé chez l'aubergiste une forme de sagesse quelque peut particulière, qu'il appelle lui même "la sagesse de l'homme qui est prêt à mourir". Ne vous y trompez pas, le tavernier ne souhaite pas le repos éternel, il considère juste qu'il a vécu assez pour remplir une vie, et que toutes autres nouveautés ne sont que du bonus dans une vie déjà bien remplie.

Profondément croyant, le drame qui s'est déroulé il y a quatre ans de cela a affecté la confiance qu'Aurélion avait en Anür. Pourquoi lui a elle pris son fils? Il avait toujours été un bon mari et un bon père. Il avait toujours prêché pour l'amour de son prochain, alors pourquoi la déesse de la mer avait englouti son précieux fils ce jour maudit? Le temps passe, et l'aubergiste commence à penser que la mort de son fils était peut être le seul moyen imaginé par la déesse pour protéger l'enfant de la misère qui allait s'abattre brutalement sur Marbrume. Mais la confiance en la Déesse s'est étiolée. Peut être reviendra-t-elle un jour? Peut être pas.

Histoire



Décembre 1164. Qu'y a t'il de pire, le froid mordant, ou la faim qui vous tenaille? Peu importe au final, les deux peuvent emporter les hommes, aussi robustes soient ils. Emmitouflé dans un lourd manteau de laine que les années et la pluie n'ont pas épargné, vous poussez la porte d'une bien piteuse auberge du Goulot dans l'espoir d'y trouver un repas chaud à bon prix. A peine entré dans l'établissement, l'odeur rance de la crasse et de la graisse vous agresse les narines. Malgré la famine, la taverne est bondée de pauvres malheureux qui, faute de pouvoir s'offrir de quoi calmer les grondements de leur estomac, noient leur misère dans l'alcool.

Derrière le comptoir se dresse un homme aux traits burinés, marqué par des années d'inquiétudes et de dur labeur. Après lui avoir commandé un ragout de pommes de terre vous vous installez au comptoir, seule place libre de l'établissement. Tout en avalant votre souper, vous détaillez le tenancier. Indubitablement, son physique ne manque pas de vous étonner. Il n'est ni beau, ni laid. En fait, il est remarquablement quelconque. Rien ne sort de l'ordinaire. A part peut être ses manières. Malgré sa forte carrure, ses mains calleuses, et ses traits durs, tous ses gestes sont emprunts d'une douceur certaine. Son sourire est aimable et sincère. Son regard est toute fois triste, et ne cesse de se porter sur un petit cheval de bois grossièrement taillé, posé sur les étagères derrière l'aubergiste.


" - Qu'est ce que c'est?
- Le cheval? Probablement ce que j'ai de plus précieux. Un souvenir. C'était le jouet favori de mon fils.
- Un souvenir? Désolé. La guerre? Les Fangeux?
- Non, Anür. Mon beau frère était pêcheur. Comme son père avant lui, et son père encore avant. Une tradition familial. Mon beau-frère avait promis à Thomas, mon fils, qu'il l'emmènerait pêcher un jour où la mer serait calme et le ciel dégagé. Mais la mer peut être capricieuse. Des débris de bois. C'est tout ce qu'on a retrouvé de leur petite embarcation.
- Vraiment désolé.
- C'était il y a quatre ans. Mais pour moi, ce sera toujours comme si c'était hier.
- Et votre femme?
- Griselda? Elle a perdu son frère et son fils ce jour là. Elle ne s'en ai jamais remise, et ne s'en remettra jamais d'ailleurs. Notre mariage ne l'a pas supportée. Trop de mauvais souvenirs. Elle est partie, mais pour aller où? D'après ce que l'on m'a dit, elle vend ses services de couturière dans le Labourg.
- Et vous, vous n'avez jamais pensé à partir?
- Pour aller où? Je suis né ici, mes parents vivent ici, et si la Trinité le veut, ils ont encore quelques années devant eux. Je ne suis pas un aventurier, et j'aime ma cité, même si les temps sont durs. Aussi longtemps que je vivrai, j'aiderai les miens comme je le peux.
- Voilà de bien sages paroles l'ami. Je suis Oswald Lebrun, ravi de voir qu'il y a encore des gens comme vous dans cette foutue ville.
- Aurélion Martinot. Tout le plaisir est pour moi."

Après avoir échangé quelques banalités sur l'avenir de Marbrume, vous sortez braver le froid glacial. L'odeur de graisse cuite et de poussière vous manquerait presque, mais votre esprit est occupé ailleurs. Quel personnage singulier cet Aurélion. Sa douceur et sa bienveillance sautent aux yeux. Voilà un homme dont la sagesse doit être appréciée par tout ceux qui le connaissent. Vous reviendrez le voir, c'est chose certaine. Mais avant celà, vous vous faites une promesse. Dans quelques heures, quand vous rentrerez de votre journée de travail, vous serrerez dans vos bras votre femme et votre fille, en priant la Trinité que rien de leur arrive.




Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Oui
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) "Top 10 forums RPG" dans notre cher ami Google.
Vos premières impressions ? Univers sombre, bien travaillé, ni too much, ni trop peu.
Des questions ou des suggestions ? Pas pour le moment



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif




Dernière édition par Aurélion Martinot le Lun 7 Nov 2016 - 18:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr d'AuvrayBanneretavatar


MessageSujet: Re: Aurélion Priscillien Martinot   Lun 7 Nov 2016 - 17:51
Bienvenue sur le forum et bon courage pour la fiche. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morion de VentfroidComte - Administrateuravatar


MessageSujet: Re: Aurélion Priscillien Martinot   Lun 7 Nov 2016 - 18:52
Eh bien ma foi ! Une fiche concise et un perso somme toute sympathique. Retourne chercher ta femme au lieu de glander derrière ton comptoir, cela dit.

Tu es validé, carrière, rang et consorts arrivent dans l'instant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aurélion Priscillien Martinot   
Revenir en haut Aller en bas
 
Aurélion Priscillien Martinot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le lion
» Le Roi Lion 2 : L'honneur de la tribu
» Un Lion à la Maison !!
» Les photos de Lucien Martinot
» La blonde et le lion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées :: Fiches des inactifs-
Sauter vers: