Marbrume



Partagez | 
 

 Héloïse de la Malandrise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Isabelle PalandinMaîtresse de posteavatar


MessageSujet: Héloïse de la Malandrise   Sam 3 Sep 2016 - 18:14



Héloïse de la Malandrise


Gens humana ruit per vetitum



Identité



Nom : On l'a oublié. Elle est la chef de la Malandrise de toute façon. A force le nom de son repère s'est accolé à son patronyme comme on l'a fait pour son père Herlebault le Franc-Taupin.
Prénom : Héloïse
Âge : Vingt deux ans, si aucune année ne s'est égarée.
Sexe : Féminin.
Rang : Propriétaire de la Malandrise, une tanière tenue secrète et totalement dévouée à la Discorde et aux affaires les plus souillées, sanglantes et sales. Lieu réservé aux initiés et servant de passerelle pour les infiltrés venant du campement de l’Oubliance. Hors la loi, chef d'une bande d’égorgeurs et de scélérats en tous genre. Pas encore bannie parce que pas encore prise, elle a la main mise sur une partie du marché noir et connaît les vérités les mieux gardées sur toutes les influents de Marbrume.

Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Carrière du contrebandier - Habilité +1 / Charisme +1 / Attaque +1 / Parade +1 / Tir +1 / PV +10.

Compétences et objets choisis :
Alphabétisation
Bas Fond
Corruption
Desarmement

Arbalète
Coutelas
Hache de jet

Physique


Courage, regarde-toi dans une glace, Héloïse. Ça ne fait rien un morceau de cuivre polie, ça ne va pas te sauter au visage, ça ne va pas te dévorer comme une armée de dogues affamés. Alors vas-y et que vois-tu donc ?

Citation :

« La fille du Franc-Taupin n'a fort heureusement pas conservé les traits de son traitre de père : c'était un fieffé ours de la rue, un rustre, une brute, alors qu'elle est comme une perle nacrée, un petit joyaux des bas quartiers. Superbe. Je me suis toujours demandé comment la semence d'une chose aussi laide que Herlebauld pouvait engendrer un bout de femme tant bourré de charmes... »

{Témoignage de Bertrand Hautvertdose, un ancien membre de la Discorde, mort sous la question sans avoir livré le moindre secret.}

Une femme. Je me réveille femme. Pourquoi ai-je l'air si âgée ? Comment ai-je pu changer si vite ? Je le jure sur la tête de tous les dieux que je me suis couchée adolescente. Que s’est-il passé pour que mon corps se soit tant métamorphosé ? On m'a coupé les cheveux, ma taille est tellement maigre, on voit même mes côtes, ma peau a cessé de ressembler à un clafouti et ma poitrine me paraît si ronde par rapport à hier.

Est-ce bien moi ?

Oui. Ce reflet m'appartient. Les détails ne peuvent pas mentirent. Déjà mes yeux sont bien bleus, cérulés, de la couleur du ciel se réfléchissant dans la mer – ou l'inverse, je ne sais plus l'ordre de ce mirage – ; ceux-là qui, comme ceux mon paternel, savent se changer en tempête aux moment de mes fureurs. Et puis, il y a la blondeur de mes cheveux abîmés et indomptés, délavés par la bise de la rue, emmêlés par le ballet des jours crasseux. Enfin j'ai ce large front que mon père complimente tant. Il dit que les femmes qui portent un front haut sont des femmes intelligentes. Mais à quoi me sert tant de place dans ma caboche si je suis incapable de sauvegarder la moindre connaissance ?

En dégageant quelques mèches de mon visage je découvre une cicatrice-là qui se balade entre les racines de mes cheveux et ma tempe gauche. Je ne l'avais jamais remarquée auparavant. La suivant du doigt, je remarque qu'elle s'étire jusqu'au-dessous de mon oreille, derrière le lobe. On ne la voit presque pas parce que la tignasse a repoussé un peu par-dessus et la cache. Cependant, elle reste affreuse. Comment ai-je bien pu faire ça ?

Citation :
« J'ai vu une fois sa cicatrice au hasard d'une sacrée échauffourée. Une fois seulement. Une fort vilaine marque, si vous voulez mon avis. Elle n'en parle jamais. Seul un infiltré m'a expliqué qu'on lui avait ouvert le crâne un jour. Il y a quelques années de cela. T'façon, elle a un pète au casque, c'est évident. C'est p't'être pour ça qu'elle est souvent à côté de ses godasses... En tout cas, cela gâche son joli petit minois de dingue. »

{Dire de Albéhon Nivoigoutte, gros bras, assassin, spécialiste des duels à mains nues}

Oh ! Nom des Trois ! Bordel d'enfer ! C'est quoi cette putain d'enfoirée de trace brune sur ma main droite ?

Citation :
« Héloïse, c'est un ange qui sait jurer et cracher comme un démon »

{Petit résumé de Frameric Tracelon, le voleur,
grand atout dans le crochetage de porte et le chantage}

J'ai bien vu : voilà un tatouage sur le tranchant de mon poignet. Une phrase dessinée dans une calligraphie ancienne et je m'étonne de savoir la lire : « Déshabille toi et tu comprendras » il y a écrit. Hein ? Je dois enlever mes fringues ? Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai à comprendre ? Et qui a osé écrire cela sur ma peau ?

Pour en avoir le cœur net, je défais mon corset, ouvre la chemise que je porte et la sort de mon pantalon. Et, en dénudant mon corps, c'est la panique. Partout, des phrases parcourent ma peau. D'énormes lettres couvrent ma clavicule côté cœur sans que j'arrive à les reconnaître. Sur mes flancs, suivant la courbure de mes hanches, sur mes bras, il y a des listes de noms et d'informations diverses, et sur mon ventre et sous mes seins je lis toutes sortes de rappels, des choses que je devrais savoir et que j’apprends sur le coup. Des secrets. Des choses étranges. Des histoires de complot avec des listes de noms de personnes impliquées. Prestement, j'ouvre ma ceinture et baisse mes chausses de cuir : d'autres calligraphies courent entre mes cuisses, sur mes genoux, sur mes tibias... Effrayée, je m'approche de la psyché qui traîne dans un coin de ma petite mansarde crasseuse pour me scruter sous toutes les coutures. Mes omoplates, ma colonne vertébrale, mes côtes et même mes fesses sont noires de mots. Que j'ai dû souffrir pour qu'on me grave tout cela... Tout est sciemment organisé, il semblerait. On a utilisé à chaque fois dans des calligraphies légèrement différentes pour que cela reste lisible... dans le miroir. Attend, attend, ça veut dire que certaines phrases sont écrites à l'envers pour que je puisse les lires dans une glace ? C'est donc pour ça que je n'ai pas pu discerner les mots sur mon sein gauche...

Ah, oui. Je me retourne et j'ai raison. «Le Franc-Taupin est mort. Vive la Malandrise ». Voilà ce que lis avant que toutes lignes se mettent à trembler. Et je sais que ce tatouage veut dire que mon père n'est plus de ce monde. Je suis perdue, je ne comprends pas, je ne veux pas croire ce que ma chair m'apprend. Et un sanglot secoue mon corps et les mots se déforment le temps que j'affronte mon chagrin.

Une discordante, ça ne pleure pas. Ça tue, ça ment, ça vole, ça tire les vers du nez et exploite les défaillances du système. Ça ne chiale pas, bordel.

Personnalité


Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Absolument.
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Dans une autre vie, je suis beaucoup plus inoffensive.
Vos premières impressions ? Ne changez rien.
Des questions ou des suggestions ? Euh... J'ai dû oublier.



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marwen l'EsbigneurContrebandieravatar


MessageSujet: Re: Héloïse de la Malandrise   Mer 7 Sep 2016 - 19:51
Coucou, toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle PalandinMaîtresse de posteavatar


MessageSujet: Re: Héloïse de la Malandrise   Sam 10 Sep 2016 - 18:04

Tiens, un Esbigneur sachant s'esbigner... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zephyr d'AuvrayBanneretavatar


MessageSujet: Re: Héloïse de la Malandrise   Sam 10 Sep 2016 - 20:19
Une nouvelle fiche d'enfer, bon courage pour la suite. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marwen l'EsbigneurContrebandieravatar


MessageSujet: Re: Héloïse de la Malandrise   Sam 10 Sep 2016 - 20:58
N'est-ce pas ?

J'ai une revanche à prendre, arharharh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Héloïse de la Malandrise   
Revenir en haut Aller en bas
 
Héloïse de la Malandrise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches obsolètes-
Sauter vers: