Marbrume



Partagez | 
 

 Silas - L'homme brisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
SilasMilicienavatar


MessageSujet: Silas - L'homme brisé   Sam 4 Juin 2016 - 0:34




Silas Andostan




Identité


Nom : Andostan
Prénom : Silas
Âge : 28 ans
Sexe : Masculin
Rang : Milicien
Carrière envisagée & tableau de départ avec les 4 PCs : Milicien / Surveillance des remparts
+ 1 Intelligence
+ 1 Attaque
+ 2 Habilité
Compétences et objets choisis :
Mort silencieuse
Sang-froid
Torture
Violence forcenée

Epée courte – Chemise de maille – Camail

Physique



« B'jour, je peux vous aider ? Vous êtes qui, vous lui voulez quoi à Silas ? Hum, ouais j'le connais, pas assez folle pour mentir à un haut-prêtre. Pourquoi vous le cherchez, il a fait quelque chose de grave ? J'veux pas de problème moi, mon affaire est honnête j'ai rien à voir avec ses histoires ! Ah bon, rien ? Vous le cherchez juste ? Écoutez, si je vous le décris j'aurai pas d'emmerde hein ? Très bien..
Déjà, c'est un grand gaillard. Cherchez pas un colosse non plus mais pas un gringalet pour autant hein, c'est un soldat après tout.. D'ailleurs, il a pas le visage abîmé par des cicatrices. M'enfin pour l'instant, on sait ce que c'est.. Il a les cheveux longs et bruns, un peu ondulés, pas très soigné si vous voulez mon avis, enfin ça va mais contrairement à comment il était avant.. Pareil pour la barbe, il laisse un peu pousser.
Il a les yeux.. Les yeux bruns si je me souviens bien. Ouais, c'est ça je suis sure ! Il a le regard sombre, ouais très sombre même, fais bien longtemps que j'ai pas vu briller de la joie dans ces yeux là.. La plupart du temps, on y voit que de la colère froide, ça incite pas à vous approcher j'vous le dis.. J'ai remarqué il y a quelques temps qu'il avait le regard éteint parfois.. Pas tout le temps, mais de temps en temps, c'est comme si tout s'arrêtait autour de lui, qu'il était plus vraiment là, plus avec nous. Ça m'a fait un peu peur au début, mais je peux le comprendre le pauvre gars..
Son âge ? Attendez que je réfléchisse.. La trentaine je crois. Il fait pas bien vieux, entre deux âges quoi. Habillé comme un soldat, vous attendez pas à autre chose ! Côte de maille, épée. Il sort plus sans son épée tiens..
Et surtout, si jamais vous êtes pas sur bah.. Si la personne se marre, c'est que c'est pas lui. Impossible de vous tromper avec ça. Silas, il rit plus. Il sourit pas plus. Et quand il pense qu'on le regarde pas bah.. Son air décidé devient un air triste, absent. Le Silas d'avant est mort je pense.»

Personnalité



« Ce que je pense de lui ? Avant, c'était un bon gars. J'ai jamais connu soldat aussi honnête que lui. Il avait tout pour plaire ce gamin : gentil, serviable, loyal, droit. Un vrai sens de la justice. C'pour ça qu'il s'est engagé vous savez ? Il voulait vraiment aider les autres. De ma vie entière j'ai connu personne comme lui, quelqu'un avec autant de bonté. Son père était un peu pareil, en plus réservé.. Alors que Silas.. Il apportait la joie partout ou il allait, un vrai bonheur de les avoir à ma table chaque soir ! Il aurait pu vraiment changer quelque chose dans cette foutue ville maudite..
Pourquoi j'ai dit « avant » ? Quelque chose a changé en lui. Enfin, s'est brisé plutôt. J'vous promets c'est comme si j'avais connu quelqu'un d'autre, aussi différent que peuvent l'être le jour et la nuit. Maintenant ? Il s'est renfermé. Il parle plus, il rit plus. Il reste dans sa mélancolie et sa tristesse. Il se contente de vivre, sans rien faire de plus.
Enfin, ici du moins parce que j'me suis inquiétée vous savez.. Alors j'suis allé demander à ses camarades. Et vraiment, j'aurai pas dû avec ce que j'ai appris. C'est peut-être pas vrai hein, mais ça l'est peut être aussi. Apparemment, ce serait devenu une vraie machine à tuer sur le terrain. Vous imaginez ? De passer de soldat on ne peut plus juste à ça ? Plus aucune pitié, plus aucune patience. Plus aucune humanité quoi. Un bloc de glace.
Et c'est pas le pire vous savez... Ils m'ont aussi raconté que parfois.. Il rentrait dans une rage folle. Une rage que ni vous ni moi ne pouvons imaginer. Il en deviendrait fou, jusqu'à attaquer tout ce qui bouge autour de lui sans chercher à comprendre.
Autant vous dire que maintenant que j'ai appris ça, j'suis plus tranquille quand il est là. Instable voilà, il est devenu instable. Un soldat instable et dangereux, sans humanité.
Après, il me fait peur mais j'peux peut être le comprendre.. Pas que j'approuve mais avec ce qu'il a vécu... »

Histoire



« Vous voulez que je vous raconte ? Vous êtes pas au courant alors ? Bah. Une sale histoire, mais assez commune en fin de compte.. Ah vous voulez en savoir plus sur sa vie en général aussi ? Bon, très bien. M'enfin, j'ai pas grand chose à vous dire dessus hein, j'connais pas les détails..
Je sais juste que la mère est morte en couche, j'l'ai jamais connu et lui non plus du coup.. Me demandez pas pourquoi, mais son père a préféré venir vivre dans mon auberge plutôt que rester chez eux. Je suppose qu'il a pas supporté la mort de sa femme, il avait l'air dévasté quand il est arrivé ici, avec le gamin. C'était un bébé calme, éveillé, pas brailleur.. Le petit chouchou de mes serveuses vous vous doutez bien.. C'est peut être pour ça qu'il est venu ici aussi d'ailleurs. Pour être sur de pas devoir s'en sortir tout seul avec le gamin. On sait comment sont les hommes quand il s'agit d'éducation hein.. Du coup, le Silas, il a passé son enfance ici, dans les pattes des clients quand son père était pas là. C'était pas dérangeant, au contraire ça mettait de la joie dans ce quartier, puis il m'aidait pas mal aussi ! Les clients le prenait parfois sous leurs ailes et lui apprenaient deux trois choses, il était tellement curieux faut dire !

Quand il a eu l'âge, il est rentré dans l'armée ducale, comme son père. Il a jamais voulu faire autre chose, il admirait tellement son paternel vous savez ! Quand il est mort, ça a été un choc pour lui. Faut dire, il se retrouvait orphelin. Mais il a tenu bon, il voulait que son père puisse être fier de lui. Donc il a fait de son mieux et ça l'a aidé.
Il était estimé dans l'armée pour le bon boulot qu'il faisait, c'était un gars de confiance, normal qu'il se fasse remarquer. Il a été vite promu coutilier et ses camarades contestaient pas son autorité, il avait pas de problème et ce, avec personne !

Un jour, j'sais plus trop quand exactement, y a quelques années.. Il a rencontré la fille d'un marchand du coin, Eleanore j'crois qu'elle s'appelait.. Son âge, gentille gamine, plutôt bien faite.. Vous comprenez bien qu'ils se sont plu tout de suite ! Plus que ça même, il était fou amoureux de cette fille, ça faisait chaud au cœur de le voir comme ça. Puis bon, il a eu vite fait de se mettre le père dans la poche, qui refuserait un gendre pareil ? Ils devaient se marier mais bon.. C'était trop beau tout ça, trop idyllique. Fallait bien que quelque chose arrive..

J'connais pas les détails exacts, j'étais pas là pour le voir de mes yeux. Mais un jour, il y a eu un début d'émeute, des gens affamés qui ont décidé de se révolter. C'était avant la Fange tout ça, mais quoi qu'on en dise, il y a toujours des pauvres qui crevaient la dalle. Sauf que bon, vous vous doutez bien que les gardes ils allaient pas rester les bras croisés à attendre que ça passe.. Surtout que les commerçants étaient en train de se faire piller ! C'était l'hystérie. J'ai eu de la chance, c'était de l'autre côté du quartier, le mouvement a pas eu le temps de venir jusqu'à moi.. Enfin bref. Le père d'Eleanore lui, était concerné. Sa boutique s'est faîte saccager, et lui bah il y a pas survécu.. Silas faisait partie des gardes chargés de calmer la foule et il avait avec lui d'autres gars, des nouveaux j'crois. Sauf qu'eux, ils avaient rien à faire dans l'armée. Ils ont profité du bordel ambiant pour se faire plaisir. En gros, ils sont rentré chez le père d'Eleanore après avoir entendu les cris de la gamine, faut dire qu'elle habitait au-dessus de la boutique de son père.. Et puis bon, vous vous en doutez, ils ont abusés d'elle. Et après en avoir terminé, ils l'ont laissé pour morte. Silas a pas pu intervenir, bloqué par la foule..
C'est depuis ce jour qu'il est plus le même. Il a tout perdu, son père, sa fiancée et du coup, sa joie de vivre. J'crois que ça lui a fait perdre un peu la tête même. Il s'est fait rétrogradé, trop violent apparemment ça a pas trop plu aux supérieurs..Puis bon maintenant avec la Fange, ils sont de plus en plus nombreux dans la nouvelle milice, difficile pour lui de récupérer sa place j'pense.. En tout cas, c'est plus le même. Et le nouveau Silas, ça fait pas du bien de faire sa connaissance..

Vous savez tout, j'peux pas vous renseigner plus. Et si on vous demande, j'ai rien dit hein ? Au revoir Monsieur. »

Propos de la tenancière de l'auberge où vit Silas, recueilli par Zelvajra, Haut-Prêtre de Sérus.

___________________________________________________________________________________________

« Ma chère Eleanore ,
Je t'entends encore le soir. Tes cris raisonnent dans ma tête. Les mêmes que ceux que tu as poussés quand ces chiens ont osés poser leurs immondes mains sur toi. J'étais là, tu sais. Dans la rue. J'ai entendu tes hurlements de terreur et de souffrance. J'ai hurlé ton nom, à plusieurs reprises. Tu m'as entendu ? Je n'ai rien pu faire. Rien. Entravé de toute part par les assaillants, ces gueux qui m'ont empêché de te rejoindre. Chaque soir je t'entends hurler autour de moi. Est-ce ta punition pour ne pas avoir pu te sauver ? Je le mérite mon Eleanore. Je mérite mille mort pour ne pas avoir pu empêcher ta souffrance. Mais maintenant, tu peux t'apaiser. Je ne te demande pas de te taire, mais tu peux trouver la paix. Ces immondes raclures ne sont plus. Je les ai tués ma douce. Je leur ai prit la vie comme ils ont osé te prendre la tienne.
Sais-tu que j'y ai prit du plaisir ? Entendre leurs cris. Plonger ma main dans leurs corps encore chaud et jouer avec le restant de vie qui s'écoulait d'eux peu à peu. J'ai prit mon temps. Il fallait faire durer mon plaisir et leurs souffrances. Pour tout te dire, je pense qu'ils ont hurlés bien plus fort que toi ! Mais tu le sais n'est-ce pas ? Tu étais là. Tu es toujours avec moi, ou que j'aille. Je sens ton parfum flotter dans l'air. Parfois même, je sens ton souffle m’effleurer le cou.
Je suis mort en même temps que toi, mon amour. Mais je ne peux pas partir et te rejoindre. Pas encore. Ce monde n'a pas assez pleuré ta mort. Donc je le ferai saigner. Anür elle même a lancé sa punition divine pour te venger. Nous sommes entourés de monstre voulant faire un festin avec nos entrailles. Tout ça pour toi tu te rends compte ? J'espère que la Trinité t'a accueilli dignement et qu'ils t'offrent tous les égards que tu mérites.

Moi, j'ai rencontré des gens. Te souviens-tu de mon supérieur, Seth ? Je t'en avais parlé il me semble, qu'est-ce que je l'admirais ! Mais un jour, il est parti. Disparu. Quelques temps après toi, quand la Fange était à nos portes. Un bannissement à ce que j'ai compris.. Encore des manœuvres fallacieuses des puissants certainement.. Enfin. Peu de temps après, un homme est venu à moi. Son frère. Ça ne m'a pas étonné tu sais, ils dégagent la même chose, la même puissance.. Il est venu et il m'a parlé, longuement. Et il est revenu le lendemain, et le jour d'après.. Et ainsi de suite jusqu'à ce que je lui parle vraiment à mon tour. Il a comprit, il était le premier à comprendre. Et à m'ouvrir les yeux sur le reste, sur l'Oublié et la Trinité, sur les nobles et leurs façons d'agir, sur ce qui nous entourait. Je lui dois beaucoup tu sais ? Après Zelvajra, j'ai pu en rencontrer d'autres, au dehors des remparts. Il y avait Seth bien sûr ! Alors évidemment, je ne pouvais que faire confiance à Sambre et Ian, ses amis. Mes amis ! Des gens comme moi. La Discorde. Mais rassure toi, rien qui puisse te remplacer ! Au contraire, ils m'appuient, ils m'apportent leurs aides, me soutiennent, me comprennent. Ce sont les seuls à le faire, les seuls qui méritent que je les maintienne en vie. Et nous avons de grand projet ensemble. Ils vivent à l'extérieur des remparts et je ne peux malheureusement pas les rejoindre. Pour le moment. J'ai encore un rôle à jouer à l'intérieur de cette ville. Tu verras ma douce, notre œuvre sera grandiose. Elle sera pour toi.

Je dois te laisser, mais reste près de moi d'accord ?

A jamais tiens, Silas »

Unique lettre écrite par Silas à sa défunte fiancée


___________________________________________________________________________________________


"Silas, Seth, Sambre, Zelvajra et Ian. Un bourdonnement, c'est la dernière chose que vous entendrez lorsque vous croiserez leur chemin."

Soi réel




Certifiez-vous avoir au moins 18 ans ? Yep.
Comment avez-vous trouvé le forum ? (Topsites, bouche à oreille...) Héhé.
Vos premières impressions ? <3
Des questions ou des suggestions ?



Marbrume soutient la création; cette fiche a été codée par Orange de CSSActif

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambre de VentfroidFondatriceavatar


MessageSujet: Re: Silas - L'homme brisé   Sam 4 Juin 2016 - 0:50
*Remonte ses lunettes de secrétaire sur le nez*

Allez, le premier du lot. Quelque chose me dit que ça sera le plus gentil huhu. Très joli perso Wil, qui te changera grandement de ton minet je pense ! Et qui t'apporte beaucoup d'opportunités de jeu.

Je te donne ta couleur, et bon jeu avec ce DC. o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Silas - L'homme brisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Droit de l'homme et démocratie
» Est-ce que je suis la seule à foirer mes pâtes brisées???
» Bris de contrat
» L'eau potable art31 déclaration univers droits l'homme
» les objets nécessaires à l'homme....et dans la vraie vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marbrume RPG - Monde médiéval & Apocalyptique  :: Recueils royaux :: Présentations :: Fiches de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: